À la uneBaromètreCultureFin de festival colorée avec Grizzly Bear

Avatar Isabelle L'Héritier24 septembre 20121 min

En cette journée de clôture du festival Pop Montréal, les Brooklynois de Grizzly Bear, ont bouclé la soirée en donnant un spectacle haut en couleurs. C’est dans l’Olympia, pleine à craquer, que le groupe indie rock pop a ébloui le public en jouant ses meilleures compositions dont celles de son plus récent album Shields, paru le 18 septembre dernier.

C’est au travers de méduses lumineuses, de jeux de chromatique spectaculaires et de stroboscopes que l’ambiance s’est tout de suite mise en place. La richesse de leurs instruments, comme la harpe électronique, la flûte traversière et le xylophone les démarquent, sans aucun doute, des autres artistes de la même trempe. Rares sont les groupes où plus d’un membre déploie ses vocalises. Or, les musiciens de Grizzly utilisent leurs harmonies vocales comme instrument à part entière.

Particulièrement ravis de l’accueil que leur ont réservé leurs fans montréalais, la quatuor a été à la hauteur des attentes générales en livrant une performance hautement énergétique. Leur aisance sur scène et leur affection évidente envers le public réceptif ont su créer une atmosphère intime et ce, malgré la grandeur de la salle.

Il s’agissait ainsi du spectacle idéal pour clôre la dixième édition du festival Pop Montréal.

Avec la collaboration de Marie-Ange Zibi

Crédit photo: Isabelle L’Héritier

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *