À la uneUQAMPeau neuve pour le programme de journalisme

Avatar Lisa Marie Fleurent25 septembre 20122 min

Les étudiants en journalisme de la rentrée extraordinaire d’octobre prochain seront peut-être les derniers à obtenir leurs diplômes avant que le programme connaisse un remaniement complet.

Qu’est-ce qui attend les jeunes pupilles de septembre 2013? Difficile de s’avancer avec certitude, car les différents comités de l’UQAM doivent d’abord accepter les changements proposés. Chose certaine, le programme de journalisme comportera plus de cours pratiques, axés sur la culture générale des étudiants, en plus d’un choix de cours plus flexible.

La déontologie journalistique et l’éthique occuperont une place plus importante dans la formation académique des étudiants du nouveau programme. Ils auront droit à quatre cours de spécialisation, au lieu des cinq actuels. En plus des quatre cours de spécialisation, la porte sera ouverte pour choisir trois cours, donnés dans les autres facultés. Le professeur à l’École des médias de l’UQAM Jean-Hugues Roy indique qu’en contrepartie, les classes de géographie, d’introduction aux théories de la communication et d’histoire des communications deviendront optionnels. L’ajout de l’histoire du journalisme viendra pallier aux cours plus théoriques. Le cours d’initiation aux technologies numériques se mutera quant à lui en apprentissage du journalisme de données, ou data journalism et viendra plus tard dans la formation en tant que cours optionnel.

Le programme de journalisme fait l’objet de critiques à cause du manque de financement des projets parascolaires et du nombre élevé d’étudiants en atelier. En 2010, des diplômés, chargés de cours et professeurs ont formulé des propositions aux hautes instances universitaires en vue d’une éventuelle réforme.

La professeure à l’École des médias Chantal Francoeur illustre la complexité d’un tel changement. «Il faut convaincre les différents comités des biens fondés d’une réforme, et c’est un processus très hiérarchisé où il y a beaucoup de jeux de coulisses.» Si tout se passe bien et que les comités universitaires donnent leur aval, la réforme sera officialisée.

Mis sur pied en 1995, le programme de journalisme n’a connu que des modifications mineures depuis sa création. La constante évolution du monde des communications a forcé le département à revoir son approche. «La nouvelle mouture facilitera la réactualisation du programme au fur et à mesure que la profession changera», soutient Jean-Hugues Roy.

Crédit photo: Archives Montréal Campus

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *