À la uneUQAMAustérité : les étudiants ripostent

Avatar Maude Parent5 mars 20151 min

La semaine d’actions dérangeantes contre l’austérité organisée par l’organisme à but non lucratif «Non aux hausses» a fait monter la tension partout au Québec du 22 au 27 février dernier. Plusieurs universités dont l’UQAM ont pris part à divers moyens de pression pour témoigner de leur mécontentement à l’égard des réformes du parti libéral de Philippe Couillard. Ces événements ont pris la forme de manifestations ou de rassemblements dans le but de dénoncer les coupures dans le domaine de l’éducation, de la santé publique et des services sociaux. L’association facultaire étudiante des arts de L’UQAM (AFÉA) s’est inscrit dans la semaine d’actions dérangeantes en lançant l’événement Action brillante pour qu’advienne le printemps. L’association étudiante a «mis du brillant» dans l’UQAM le 25 février dernier pour manifester de manière festive et artistique contre les mesures d’austérité en attendant la grève votée lors de l’assemblée générale de l’AFÉA le 19 février.

Antidote 10

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *