À la uneOpinion>Mots tabousJamais nous ne nous tairons

Avatar Catherine Paquette3 décembre 20142 min

«Nous sommes plus que vous ne le croyiez et jamais nous ne nous tairons!», concluent les femmes qui ont rédigé un long courriel adressé à la communauté uqamienne samedi dernier. Le brouhaha qui a suivi les dénonciations anonymes visant six professeurs était attendu. Victimisation des personnes dénoncées, regards curieux, journalistes insistants, tout n’a pas plu aux instigateurs-instigatrices du mouvement contre le harcèlement et les agressions.

Si certains journalistes ont cherché et cherchent le scoop à l’UQAM, d’autres ont la justice à coeur et se démènent pour traiter des enjeux qui les touchent. Un journaliste n’est pas guidé que par la liberté d’expression. La furieuse envie de dénoncer fait partie du métier, bien que la démarche vise à rassembler tous les points de vue.

Le Montréal Campus a tenté durant les dernières semaines de comprendre les enjeux qui ont mené à de telles dénonciations. Nous ne sommes pas dupes, nous avons une petite idée de ce qui se cache derrière les portes closes des personnes que nous avons tenté de joindre. Cela dit, leur anonymat est entièrement nécessaire et le sujet bien lourd pour tenir dans une simple enquête. C’est pourquoi je salue la possibilité d’avoir accès à la réflexion de ces uqamiennes dans ma boîte de courrier UQAM et espère que tous l’auront lue. Cette fois, le message s’est rendu. Le courriel de ce groupe anonyme, concerne, me semble-t-il, la totalité de la communauté. Il ne peut qu’avoir été efficace et complémentaire à la dénonciation par autocollants, évènement devenu le symbole d’un cri du coeur valant bien davantage que quelques pages dans quelconque média.

Nous sommes et seront attentifs aux développements, puisque même si la Politique contre le harcèlement sexuel sera révisée par l’administration, jamais elles ne devraient avoir à se taire.

***

Voici une version incomplète du Montréal Campus. Davantage de textes seront publiés au www.montrealcampus.ca. La vente de publicité n’a pas suffit à financer une édition complète qui honore le travail de tous les collaborateurs et de l’équipe de rédaction. La prochaine parution entière est prévue pour le 21 janvier 2015.

Joyeux temps des fêtes!

 

Catherine Paquette

Rédactrice en chef

montrealcampus@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *