BaromètreCultureÀ chacun sa tribu

Avatar alexandre graton24 novembre 20142 min

Photo:PL2 Studio 

Cet automne, en plus d’avoir monté Being at home with Claude, pièce d’ouverture de la saison 2014-2015 du TNM, Frédéric Blanchette remet ses chaussures de metteur en scène et nous présente Tribus à la Licorne. Il nous livre une traduction d’un texte anglais de la dramaturge Nina Raine, où les répliques sont révélatrices d’un propos entier, d’une profonde humanité.

D’entrée de jeu, le spectateur est plongé dans l’univers d’une famille éclatée: le père (Jacques L’Heureux), la mère (Monique Spaziani) et trois enfants d’âge adulte. Daniel (Benoît Drouin-Germain) finit sa maîtrise et Alice (Catherine Chabot) croît avoir trouvé dans le chant une grande passion. Puis il y a Billy (David Laurin), dépourvu de son sens de l’ouïe depuis la naissance, qui a été éloigné le plus possible de la communauté sourde. Son père a voulu qu’il soit considéré comme quelqu’un de « normal » et sa mère lui a appris à lire sur les lèvres.

Un jour arrive Sylvia (Klervi Thienpont), malentendante et fille de parents sourds, qui tombe dans l’œil de Billy. Amoureux fou, il apprend en plus à connaître la communauté sourde et son langage. Un langage que les parents de Billy n’ont jamais essayé de comprendre…

Coup de cœur pour les comédiens Benoît Drouin-Germain et David Laurin, qui nous interprètent deux frères qui s’aiment démesurément. Leur maladresse ponctuée de sensibilité nous rejoint et nous émeut. Les comédiens sont très biens dirigés, Frédéric Blanchette a su mettre en scène des répliques qui nous font tantôt rire aux éclats, qui tantôt nous émeuvent, avec cette véracité poignante des mots.

Un message simple, mais vrai que nous livre ce texte : notre société est un amas de tribus. Nous avons tous notre famille avec ses failles et ses bonheurs. Et peu importe, nous y serons toujours rattachés.

Note : 4/5

Tribus, texte de Nina Reine (traduit par Jean-Simon Traversy). Mise en scène de Frédéric Blanchette. Avec Catherine Chabot, Benoît Drouin-Germain, David Laurin, Jacques L’Heureux, Monique Spaziani et Klervi Thienpont. Présentée à la Licorne jusqu’au 29 novembre 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *