UQAMEt de deux pour Labrie

Avatar Colin Cote-Paulette18 mars 20132 min

La 8e édition d’UQAM en spectacle s’est tenue devant près de 200 personnes, vendredi soir dernier, au Théâtre Plaza. Pour une deuxième année consécutive, le duo folk-rock Labrie s’est mérité la première place du concours, accompagnée d’un prix de 600 $.

Antidote 10

L’évènement qui vise à promouvoir l’engagement étudiant et le français dans les arts de la scène permet chaque année de présenter une dizaine d’étudiants aux multiples talents. La pression était forte, puisque le jury était constitué de la directrice artistique de la section française de l’École nationale de théâtre Denise Guilbaut, de la chargée de projet chez Dare To Care/Grosse Boîte Nathalie Gingras, de la danseuse Carol Prieur et du vice-président à la programmation pour le Festival de jazz de Montréal, les Francofolies et Montréal en lumière, Laurent Saulnier. C’est d’ailleurs ce dernier qui a annoncé les gagnants au micro.

L’animation de la soirée a été assurée par Philippe Lacroix et Laurence-Audrey Lachaine, étudiants en télévision, mais ce sont les numéros musicaux qui primaient tout au long du spectacle. Des numéros de théâtre et de danse sont aussi venus agrémenter la soirée. C’est d’ailleurs l’uqamienne Katerine Duval, qui a dansé sur la poignante «Planque aux libellules» d’Ingrid St-Pierre qui s’est vue couronnée en deuxième place. La troisième place a été remise à Aurélie Leclerc, qui se définit comme une «chanteuse de poèmes», pour sa prose originale. Quant au coup de cœur du public, c’est le batteur jazz/surf/rock/dubstep Simon Gauthier qui a séduit le public par un audacieux «mix». Le chanteur invité Alex Nevsky a assuré la finale du spectacle, après l’entracte.

Une organisation colossale

C’est le fruit de grands efforts qui a permis à ces étudiants de se démarquer. «Ça a constitué une implication de presque 24 heures sur 24 et ce, dès le début de la session d’automne», indique la coordonatrice de l’évènement et étudiante en relations publiques, Leïla Karnas-Azzaoui, qui s’implique à UQAM en spectacle pour une troisième année. Les responsables disent avoir connu des contraintes de temps, sessions condensées obligent. «Le comité organisateur a été pénalisé par la grève», précise l’autre coordonatrice de l’évènement et étudiante en animation et recherche culturelle, Audrey Riendeau Joy. «C’était difficile de réunir les 11 membres du comité en même temps», ajoute Leïla Karnas-Azzaoui. Même si UQAM en spectacle est terminé pour cette année, les deux coordonatrices ne se reposeront pas bien longtemps, puisqu’elles sont aussi de l’organisation de la finale nationale d’Univers-Cité en spectacle. Labrie sera de la partie le 6 avril prochain, au National.

Crédit photo: Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *