À la uneCultureLaF : indétrônable

Camille Avery-Benny19 avril 20183 min

FRANCOUVERTES 2018

Numéro un au palmarès depuis la deuxième ronde préliminaire, LaF a répété l’exploit lors des demi-finales des Francouvertes. Le Club Soda accueillera le triomphateur sextuor hip-hop en plus du chaotique duo punk CRABE et de la mélodieuse Lou-Adriane Cassidy lors de la grande finale le 7 mai prochain.

Après avoir assisté aux performances de 21 artistes qui n’ont en commun que la langue française, le jury et le public ont révélé hier soir un bilan qui témoigne de la richesse et de la variété offerte par la relève musicale canadienne.

Plus de huit semaines après le coup d’envoi des 22es Francouvertes, les trois derniers demi-finalistes ont tout donné sur scène dans l’espoir de se tailler une place en grande finale.

Dernière chance

Devant un public réchauffé par le finaliste de la 20e édition du concours, le prometteur Mon Doux Saigneur, Mort Rose s’est montré plus timide qu’à sa première apparition au Lion d’Or. Le quatuor rock’n’roll s’est amusé à chanter la pomme au public et au jury, qui se sont tranquillement laissés séduire, mais qui ne se sont pas laissés convaincre.

Son successeur, LaF, a littéralement bondi sur la scène où le beatmaker BLVDR était déjà bien installé en vue d’assurer la trame musicale de la prestation. En gardant un niveau d’énergie inégalé de la première à la dernière chanson, les rappeurs Mantisse, Bkay et Jah Maaz ont offert des pas dynamiques, des rimes bien livrées et des rythmes contagieux. Toujours accompagné de son fidèle gérant en peluche, Denis le chimpanzé, le groupe a témoigné d’une confiance inébranlable qui lui a mérité la meilleure note des demi-finales.

Saluant le groupe anarchique CRABE, le trio zouz a tenu à souligner l’ouverture du public et du jury dans le cadre du concours. « La hiérarchie dans la musique, ça n’existe pas », a confirmé le bassiste de la formation, Étienne Dupré, avant de clore la soirée sur une note électrique. Le rock brut insolite livré par zouz a su entraîner les hochements de tête approbateurs du public, mais ne lui a pas valu de ticket pour la finale, qui aura lieu au Club Soda.

Les prix

La soirée s’est terminée plus tard qu’à l’habitude, hier, alors que la directrice des Francouvertes et l’animatrice des dernières semaines, Sylvie Courtemanche et Isabelle Ouimet, ont remis une trentaine de prix parmi tous les artistes de la 22e édition du concours.

L’auteure-compositrice-interprète Laura Babin est repartie avec cinq prix, comprenant notamment des prestations et de l’encadrement professionnel. Le groupe zouz s’est également assuré une place parmi la programmation des festivals Santa Teresa, Le Festif! de Baie-Saint-Paul, La Bête et OffQc. Le Saguenay-Jeannois Gabriel Bouchard s’est à son tour vu remettre quatre prix.

Cocktail final

Au cours des trois demi-finales, le mainstream et l’underground se sont côtoyés sur la scène du Lion d’Or, au plus grand plaisir du public qui s’est montré plus nombreux qu’à l’habitude, hier soir, dans la salle qui affichait complet.

C’est le hip-hop convaincant de LaF, le punk extravagant de CRABE et le rock naturel de Lou-Adriane Cassidy qui seront de la finale, tel qu’annoncé par le palmarès ultime dévoilé en fin de soirée.

Le concours-vitrine se soldera au Club Soda le 7 mai prochain. Les finalistes se disputeront plus de 10 000 dollars en prix ainsi que le titre de lauréat ou lauréate de la 22e édition des Francouvertes.

 

photo : LINA HECKENAST MONTRÉAL CAMPUS

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

À lire aussi

Le journal indépendant des étudiantes et des étudiants de l'UQAM depuis 1980

Les Éditions Montréal Camping inc. Tous droits réservés.