UQAMLes séminaires informatiques ont moins la cote

Olivier Larose1 novembre 20214 min

Si vous recevez un courriel de Patrice Roy, détrompez-vous, ce n’est pas le chef d’antenne du Téléjournal 18h de Radio-Canada qui vous écrit. C’est plutôt le responsable des séminaires informatiques de l’UQAM. Bien que des membres de la communauté étudiante participent à ces formations, celles-ci sont moins achalandées cette session.

La hausse du prix des formations a pu décourager certain(e)s étudiant(e)s, selon Patrice Roy. « C’était quelque chose de nécessaire, car on n‘a pas fait d’augmentation de prix en au moins cinq ans et, si on veut conserver nos formateurs, on doit les payer adéquatement », indique-t-il.

M. Roy précise que les séminaires informatiques de l’UQAM sont « autonomes » financièrement et que l’Université ne leur donne aucune subvention. Le prix des formations varie ainsi entre 70 et 95 dollars.

L’une des formatrices, Valérie Gervais, avoue que ses séminaires sont passés d’une dizaine de personnes à cinq ou six personnes cette session. « Certains cours ne démarraient pas, car il n’y avait pas assez de participants », spécifie-t-elle. Lors de la session d’hiver 2021, un peu plus de 400 personnes se sont inscrites aux formations informatiques offertes par l’UQAM. 

Cette situation pourrait aussi s’expliquer par le retour des activités sur le campus. Les formations sont demeurées à distance à la demande des étudiants et des étudiantes, mais certains auraient tout de même voulu participer aux séminaires en présentiel selon M. Roy.

Des boîtes de courriel chargées

À l’hiver dernier, des messages de Patrice Roy sont apparus à maintes reprises dans les boîtes courriel de la communauté étudiante. « L’objectif était de rappeler à toute la communauté uqamienne, aux deux semaines, que des formations existent », explique-t-il.

Cette méthode de communication a dérangé certaines personnes, dont Samuel Provost, un étudiant à la maîtrise en études littéraires. Contrairement à d’autres infolettres, il indique qu’il n’est pas possible de se désabonner de la liste d’envoi. « Il faut utiliser des stratagèmes informatiques […] pour réussir à ne plus les voir », précise-t-il.

Lors du premier confinement dû à la COVID-19 en mars 2020, Samuel a écrit à M. Roy afin de se retirer de la liste d’envoi. « Finalement, j’ai reçu un message directement de Patrice Roy, ce qui m’a surpris. J’ai trouvé son message très pédagogique et il m’a permis de découvrir des fonctionnalités avancées sur Outlook […] en fait, je dirais que Patrice Roy m’a finalement plutôt aidé », raconte-il.

Des formations pour tous

Francine Réhel, une étudiante au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l’UQAM, a participé à une formation pour l’utilisation de la plateforme de visioconférence Teams, lors de la session d’automne 2020. Elle a toutefois eu l’impression que « cette formation ne s’adressait ni à des adultes, ni même à des enfants de plus de 7 ans ». Elle souhaitait en savoir plus sur les fonctionnalités de Teams, mais a finalement quitté la formation après sept minutes. Patrice Roy assure néanmoins que des participants et des participantes semblaient avoir apprécié cette formation.

D’autres séminaires informatiques s’avèrent malgré tout fort utiles pour des membres de la communauté étudiante. En effet, la formatrice, Valérie Gervais, constate que des personnes répondent présentes à celui qui s’intitule Tout ce que vous devez savoir dans Word. « Il y a un document qui est envoyé avant la formation. Comme ça, je ne perds plus de temps à expliquer les choses de base » ajoute-t-elle.

Barbara Le Rhun, une étudiante en travail social à l’UQAM, a suivi la formation de Mme Gervais. « Cela a valu la peine pour le guide Word complet qui nous a été offert […] par contre, il y aurait place à amélioration quant à la gestion du temps et des sujets enseignés », critique-t-elle. Trop de notions ont été présentées pour le peu de temps qu’il y avait à la formation, selon elle. L’étudiante a néanmoins trouvé que Mme Gervais était dévouée aux participants et participantes.

Mention photo Édouard Desroches | Montréal Campus

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *