CultureFrancouvertes 2019 : une cinquième position pour Dear Denizen

Avatar Laurence Thibault26 mars 20195 min

Grâce à une performance solide et éclatée lundi soir au Lion d’Or, Dear Denizen, formation indie pop, a été le seul groupe de la sixième soirée des préliminaires à se glisser au palmarès des Francouvertes.

Dear Denizen, dernier groupe de la soirée à se présenter sur scène, a su installer une ambiance de fête. Chris Ngabonziza, l’auteur-compositeur-interprète du groupe, et ses musiciens Jeff Louch, Chris Velan, Bucky Wheaton et Louis-Philippe Gingras, se sont démarqués avec un son vibrant aux influences africaines à cheval entre l’indie, la pop et le rock.

Confiant, le chanteur de 40 ans est arrivé sur scène avec des souliers or et un veston léopard. Il n’y avait pas que son veston qui avait un air félin : le chanteur a eu la vivacité d’une bête de scène. Avec la pièce Les méchants c’est pas nous, Chris Ngabonziza a réussi à faire une « première tentative » de musique « afro-québéco-congolaise », en mixant un style électronique et des percussions.

Le groupe a choisi de présenter une bonne partie du matériel du EP BEC, acronyme de « belle existence chaude », sorti à l’automne 2018. Parmi ces pièces, Maquisard, une chanson « porteuse d’espoir » selon son auteur et interprète. L’assurance évidente du groupe et leur son original aux influences africaines l’ont placé au cinquième rang, en plus de leur assurer une place en demi-finales.

Le voyage de Cosmophone

Les membres de Cosmophone, originaires de Trois-Rivières et désormais établis à Montréal, ont entamé leur performance dans une salle bien remplie. Des brillants aux joues, la chanteuse du groupe, Catherine Laurin, a surpris le public dès les premières notes de Soleil noir avec sa voix mélodieuse.

Le groupe, composé également de Daniel Quirion, de Joseph Blais, de Jérémie Essiambre et d’Aimé Duquet, a choisi de jouer l’intégralité de leur EP Larmes confettis, paru en janvier dernier. Bien que le son du groupe était planant, le public a eu de la difficulté à juger de la qualité des paroles, qui ont été absorbées par les synthétiseurs, les percussions électroniques et la basse.

« Bienvenue dans notre chaos contrôlé », a lancé l’auteure-compositrice Catherine Laurin avant de débuter la pièce Borrelia. Le groupe a terminé avec Soleil blanc, morceau antithèse de Soleil noir, durant laquelle la chanteuse a su captiver la salle grâce à sa voix précise et haut perchée.

Cosmophone ne se rendra pas aux demi-finales, même si leurs chansons étaient bien travaillées et que le public leur a réservé une ovation.

Un son complice

Le duo montréalais Titelaine, composé de Gabrielle Legault et de Loukas Perreault, a ensuite offert un spectacle à saveur électro-pop bien assumée. Entouré par ses claviers, percussions électroniques et ordinateurs, le groupe a manié ses instruments avec un plaisir contagieux en présentant quatre chansons figurant leur EP Autour de toi, en plus de deux autres créations.

Puisqu’ils avaient promis en entrevue des effets pyrotechniques et un motocross, Loukas Perreault a tenu ses promesses avant de débuter la pièce Donne-moi en allumant un feu de Bengale et en présentant avec un humour ludique, une moto en jouet.

Si les deux acolytes, qui se sont connu(e)s au cégep, chantaient jadis en anglais dans le groupe Mr. Walter, il et elle ont décidé, l’année dernière, de recommencer à écrire en français pour être plus proche de leur réalité.

Les deux artistes ont conclu avec Plus longtemps, un single mis en ligne hier. Bien que le duo d’artistes ait misé sur l’accessibilité de leurs pièces afin de charmer le public et le jury des Francouvertes, il n’aura cependant pas réussi à se qualifier pour les demi-finales.

Tête à tête avec Fanny Bloom

C’est Fanny Bloom qui a eu la tâche de réchauffer la salle en début de soirée durant le segment J’aime mes ex. Celle qui a gagné les Francouvertes en 2008 avec son groupe La patère rose a chanté trois chansons, lors d’une performance intimiste. Seule derrière son piano, elle a d’ailleurs interprété PaceMaker, une chanson qu’elle avait jouée pour la première fois lors de sa prestation au Francouvertes et qu’elle chante encore aujourd’hui.

La semaine prochaine, Fria Moeras, Poulin et BIRMANI seront les trois derniers et dernières artistes à se produire pour les préliminaires.

Palmarès après la sixième semaine de préliminaires :

1. O.G.B
2. Thierry Larose
3. P’tit Belliveau et Les Grosses Coques
4. David Campana, Shotto Guapo et Major (CE7TE LIFE)
5. Dear Denizen
6. Comment Debord
7. Anaïs Constantin
8. Alex Burger
9. Foisy.

photo: ZOÉ ARCAND MONTRÉAL CAMPUS

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *