CultureFrancouvertes 2019 : une soirée à cœur ouvert

Avatar Camille Avery-Benny26 février 20194 min

Crescendo de guitares, textes sensibles et harmonies délicates attendaient la foule réunie pour la deuxième soirée préliminaire des 23e Francouvertes, qui avait lieu lundi soir au Lion d’or.

La soirée a débuté avec une prestation de Keith Kouna qui se produisait pour une deuxième fois sur la scène des Francouvertes, plus de quinze ans après son premier passage aux Francouvertes en 2003, alors qu’il était un des finalistes.

Revenant cette année pour le segment J’aime mes ex, l’artiste, habituellement plus punk, a offert sa poésie paisible acoustique à une salle comble, sur une scène envahie d’instruments et d’amplis. Ce segment invite chaque semaine un ou une artiste issu(e) d’une édition précédente du concours à ouvrir la soirée.

Celui qui s’était taillé une place en finale au sein du groupe punk rock Les Goules a momentanément incarné son « alter ego jeunesse », Kid Kouna, le temps d’une composition enfantine. « Je n’aurais jamais pensé que Keith Kouna ferait ma première partie », a confié la sherbrookoise Anaïs Constantin au Montréal Campus avant de monter sur scène. Accompagnée à la guitare sèche par Émilie Proulx, l’étudiante en enseignement de la musique à l’UQAM a mêlé les pièces de son dernier EP, En face de chez Line, à ses nouvelles compositions au folk tendre.

Dans une mise en scène minimaliste, les deux musiciennes, indéniablement complices, se sont exécutées en toute retenue, offrant ici et là des harmonies touchantes au public tout ouïe. C’est d’ailleurs en collaboration que les guitaristes travaillent activement à la réalisation du prochain projet d’Anaïs Constantin.

Mettant la lumière sur des personnages ordinaires et sur les aléas de la vie, les textes d’Anaïs Constantin, présentés avec un charisme maladroit, ont témoigné d’une sensibilité sincère reçue de façon chaleureuse par la foule.

L’artiste a su manier habilement sa guitare électrique ténor baryton, se hissant ainsi au deuxième rang du classement de la ronde préliminaire derrière le groupe hip-hop CE7TE LIFE, composé de David Campana, Shotto Guapo et Major, qui a offert une prestation enflammée la semaine dernière.

Nuances de rock

Tout droit arrivé de Moncton, c’est le Néo-Brunswickois Simon Daniel qui est venu envelopper la salle de son rock aérien travaillé pour poursuivre la soirée. Se qualifiant comme un « créatif de nuit », l’auteur-compositeur autodidacte a interprété en plein contrôle des pièces tirées de son projet Nightcrawler, qui aborde le thème de la vie nocturne.

Simon Daniel, lors des préliminaires | ZOÉ ARCAND MONTRÉAL CAMPUS

Se produisant pour la deuxième fois aux Francouvertes, Simon Daniel s’est cette fois présenté avec un projet moins pop que lors de son passage en 2016. Assortie d’instrumentaux vibrants, sa voix ballante et enivrante a résonné à travers des textes bilingues imprégnés de la ville natale de son auteur.

La prestation rehaussée par les guitares électriques, la basse, le clavier et la batterie a valu à Simon Daniel la cinquième place du palmarès en évolution.

Décontracté, le mélancolique Foisy. s’est lancé dans un rock langoureux qui s’est rapidement intensifié au fil de ses chansons. À la fois planantes et électriques, les compositions, dont certaines inédites, se sont déployées en différentes nuances de rock mettant en vedette le guitariste Phil Girard, le bassiste Samuel Cadieux et le batteur Vincent P. Ravary, accompagnant la voix plaintive de l’interprète.

Originaire de Blainville, celui que l’on connaît aussi sous le nom Marc-André Foisy a dévoilé des pièces brutes aux arrangements progressifs envoûtants. Sa performance bouclée par un lancer du bouquet à travers l’assistance a charmé public et jury, qui lui ont réservé le bronze au classement provisoire.

La ronde préliminaire se poursuit la semaine prochaine, au Lion d’or, où performeront la formation soul-funk Comment Debord, le country P’tit Belliveau accompagné par Les Grosses Coques ainsi qu’Alex Burger et son rock mélodieux.

Palmarès après la deuxième semaine de préliminaires :

1. David Campana, Shotto Guapo et Major
2. Anaïs Constantin
3. Foisy.
4. Marie-Gold
5. Simon Daniel
6. Miles Barnes

photo: ZOÉ ARCAND MONTRÉAL CAMPUS

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *