À la uneCultureLa jeunesse à la mode

Avatar Ludovic Théberge21 octobre 20174 min

Le Fashion Preview, événement mode innovateur à Montréal, offre une vitrine aux grands créateurs, mais aussi aux étoiles montantes et aux établissements d’enseignement telle que l’École supérieure de mode (ESM) de l’UQAM, assurant une visibilité importante qui permet l’émergence des futurs artisans de la mode.

« La relève est extrêmement importante en mode, c’est elle qui va assurer et inspirer toute la profession en général », explique la créatrice du Fashion Preview, Emanuela Lolli. Dès le début de cet événement, en 2008, plusieurs étudiants, assistants et professeurs des écoles de mode y ont participé. De fil en aiguille, ils sont devenus partie intégrante du défilé. Cette présence permet notamment d’offrir aux écoles telles que l’ESM, le Collège LaSalle et le Cégep Marie-Victorin une visibilité auprès des médias et des amateurs, blogueurs, photographes, designers et acheteurs qui y assistent.

(Insérer dans le texte)
Le couturier Joseph Helmer a su épater la foule avec sa nouvelle collection haute en couleur. photo: Martin Ouellet

L’ESM sous les projecteurs

Pour la directrice de l’École supérieure de mode, Marie-Eve Faust, la huitième édition du Fashion Preview était l’occasion d’amener en avant-plan le programme de mode universitaire. En plus de présenter certaines créations de leurs étudiants, l’ESM s’est donc présenté au grand public sous forme de vidéo pour expliquer ses méthodes d’apprentissages différant de la formation collégiale.

La directrice de l’ESM prend fierté à rappeler que plusieurs créateurs participant au Fashion Preview sont issus des rangs de l’École supérieure de mode. C’est le cas, entre autres, des designers émergents MARKANTOINE et Remi Van Bochove .

C’est à titre de créateur que Remi Van Bochove participe au Fashion Preview. Le diplômé du cours Design et stylisme de l’École supérieure de mode de l’UQAM a eu la chance de présenter de quarante à quarante-cinq morceaux sur quatorze modèles différents, un contraste avec les deux modèles auxquels ont accès les étudiants.

Pour Remi Van Bochove, il ne s’agit pas seulement d’un défilé des dernières créations de chaque artiste. « On nous demande aussi d’être original et de ne pas présenter un show classique », explique-t-il. À titre d’exemple, des projecteurs sont mis à la disposition des designers pour développer au maximum le sens du spectacle. Projection immersive, trame sonore électrisante, performances des mannequins, thématique unique pour chaque créateur, tout est calculé pour offrir une expérience authentique.

Une école pour le milieu

Il est intéressant de constater que « le Fashion Preview agit un peu à titre d’école dans cet écosystème de mode », croit sa créatrice, Emanuela Lolli. En effet, il n’est pas coutume pour un événement de mode d’adopter une vocation collective et d’y accueillir les écoles et la relève, par exemple.

Par contre, Mme Lolli rappelle que « les défilés des écoles sont très courus par les grandes maisons de couture et de prêt-à-porter, puisque c’est là qu’on va repérer les futures stars. » Ainsi, même si les écoles sont en marge des semaines de la mode, elles restent fréquentées. Pour la directrice de l’École supérieure de mode, Marie-Eve Faust, «  c’est assez exceptionnel de passer d’un événement du designer Helmer Joseph à des gens moins connus, mais qui font partie de la relève. »

C’est d’ailleurs dans l’intime Agora Hydro-Québec de l’UQAM que s’est déroulée le Fashion Preview, une salle qui « garde ce côté urbain que représente la ville de Montréal et ses créateurs », observe Emanuela Lolli.

De ces créateurs, ce sont les jeunes qui « démontrent vraiment le potentiel créatif d’une ville et d’un segment mode comme ici à Montréal », lance Mme Lolli. Comme quoi la jeunesse est un art.

La prochaine édition du Fashion Preview se tiendra en février. Vu la grande popularité de l’événement, il est même possible qu’une journée supplémentaire soit ajoutée à la programmation, a confié Emanuela Lolli lors de la soirée de clôture.

 

photos: MARTIN OUELLET MONTRÉAL CAMPUS

Les créations vestimentaires de 4 couturiers locaux et de l’ESM ont défilé sur la piste lors du deuxième jour du Fashion Preview.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *