À la uneCultureUne première soirée pop et hip hop

Avatar Maude Fraser Jodoin22 février 20173 min

Le coup d’envoi des Francouvertes a été donné le 20 février au cabaret Lion d’Or. Après cette première soirée, Shawn Jobin domine le palmarès, suivie par Antoine Lachance et Mélanie Venditti. Les trois participants ont brisé la glace de cette nouvelle édition, devant un public réchauffé par la formation Miss Sassoeur & Les Sassys. Le Montréal Campus présente son premier compte-rendu du concours.

Antidote 10

La soirée a débuté sous des airs connus, alors que la formation r’ n’b Miss Sassoeur & Les Sassys, participante lors de la 20e édition, a offert une prestation dans le cadre du segment J’aime mes ex. Le concept J’aime mes ex a été initié l’an dernier. Depuis, avant chaque soirée préliminaire, un artiste ou un groupe qui a déjà participé au concours prend d’assaut la scène et présente une chanson inédite.

Devant un Lion d’Or presque comble, Miss Sassoeur a introduit leur nouvelle chanson tout en humour. « Quand je te dis booty je fais référence à tes fesses […] Et quand je dis ″twerking″, si tu ne connais pas ça, ″Google it″ », a-t-elle lancé d’entrée de jeu. Presque un an après leur dernier passage au concours, on peut affirmer avec certitude que le quatuor de post-motown a livré une performance plus soignée et plus maîtrisée que l’année dernière. « Merci au Roi lion », a conclu Miss Sassoeur; un lapsus qui a accroché un sourire sur les lèvres de tout le public.

Mélanie Venditti, émotive et intime.

C’est au son de vigoureux applaudissements que Mélanie Venditti s’est présentée sur scène. Des encouragements qui n’ont toutefois pas été suffisants pour hisser la chanteuse-compositrice-interprète dans le haut du palmarès. La gêne qu’on percevait dans sa voix, lors des premières notes de sa chanson Pompéi, lui a probablement nui.

Lorsqu’elle s’est adressée au public, elle était visiblement touchée d’être aussi bien entourée. « Ce sont 360 degrés de bonheur », a-t-elle dit en faisant référence au public et aux membres de son groupe. Ses chansons plus intimes, qu’elle a interprétées à la fin de sa performance, ont quant à elles permis au public ainsi qu’au jury de découvrir sa voix magnifique.

Shawn Jobin, le hip-hop en 1re place

Shawn Jobin est arrivé sur scène tout en confiance. Il a offert une prestation bien ficelée qui lui a permis de se retrouver en première place du palmarès. Devant quelques Fransaskois présents dans la salle, il a, dès sa première chanson, donné le ton de sa prestation en mettant la basse au maximum.

Accompagné aux consoles par Mario Lepage, de la formation PONTEIX, et d’un batteur, il a présenté plusieurs chansons de rap aux textes assez sombres. Son rythme côtoyant le slam et ses instrumentaux aux inspirations électros lui permettent à la fois d’aborder des sujets tels que la dépression, et de proposer des chansons dansantes. Bien qu’il vive en Saskatchewan, Shawn Jobin rappe des textes presque intégralement en français. En utilisant peu le franglais, il se démarque de la tendance actuelle présente dans le Rap Québ.

Antoine Lachance, il faut de la pop!
Connu d’abord pour son apport dans le groupe On a créé un monstre, Antoine Lachance était sûr de lui, lorsqu’il est entré sur scène. Il s’est présenté en compagnie de plusieurs musiciens, dont deux cuivres, un clavier, une basse, une guitare et une batterie. L’ensemble a offert un spectacle assez bien reçu par le public. L’efficacité de sa prestation lui a permis d’accéder à la seconde place du palmarès. Avec sa pop bien exécutée et ses riches arrangements musicaux, Antoine Lachance est le genre d’artiste qui pourrait rapidement percer dans les radios commerciales.
Après cette toute première soirée, il est tout de même difficile de dire si l’un ou l’autre de ces artistes arrivera à rester dans les neuf premières positions du palmarès afin de se rendre en demi-finale. Peut-être seront-ils détrônés par Maxime Auguste, Projet Coyotte ou Juste Robert qui fouleront la scène du Lion d’Or le lundi 27 février.

Du 20 février au 19 avril, 21 artistes fouleront les planches du Lion d’Or dans le cadre de la 21e édition des Francouvertes. Au terme des sept soirées préliminaires, neuf artistes participeront aux demi-finales et tenteront d’accéder à la finale du 8 mai, où trois d’entre eux s’affronteront sur la scène du Club Soda.
Photo: Jean-François LeBlanc

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *