À la uneCultureRévéler la relève

Avatar Frederique de Simone15 avril 20163 min

Les finalistes de la vingtième édition des Francouvertes ont été dévoilés dans un cabaret du Lion d’Or euphorique hier soir. Mon Doux Saigneur, Caltâr-Bateau et la famille Ouellette portent dorénavant le même blouson que Les Cowboys fringants, Karim Ouellet et les sœurs Boulay.

Antidote 10

Le groupe atmosphérique envoûtant Caltâr-bateau a offert une performance à faire taire le public désinhibé par l’alcool, hier, lors de la dernière demi-finale. Les envolées lyriques et les performances vocales de la chanteuse ont provoqué l’ovation du public à la fin du mini-concert du groupe. Après leur quinzaine, ils étaient assurés d’être finalistes.

Il faut dire que la foule avait été réchauffée à souhait. Juste avant Caltâr-Bateau, l’Acadien Simon Daniel montait sur les planches du cabaret. Coiffé de son chignon et de sa guitare, il a envoûté l’audience avec sa musique parfois atmosphérique, parfois folk et parfois rock.

Juste avant la douce voix et l’accent attachant de Daniel, c’est la rappeuse sénégalaise Sarahmée qui a été la première demi-finaliste de la soirée à titiller les oreilles de l’auditoire. Ses paroles authentiques et teintées de son parcours sont parfaitement agencées au rythme de sa musique hip-hop.

Elle interprète notamment la chanson Perdues, dans laquelle elle raconte la douleur et le traumatisme ressentis suite aux nombreux déménagements subis pendant son enfance, en Afrique. e morceau se retrouve sur son album légitime, qu’elle a autoproduit avec son partenaire de longue date, Tom Lapointe.

Le choix des gagnants

Les finalistes ont été déterminés grâce à une note attribuée par le vote du public, additionnée à celles données par les jurés. Le jury se compose de six membres de l’industrie musicale, dont le critique Olivier Robillard Laveaux, la chroniqueuse du Voir, Valérie Thérien, et le poète et rappeur du groupe Loco Locass, Biz

Loco Locass, lauréat de la 5e édition des Francouvertes (1999-2000) était justement le groupe invité. Le trio s’est aussi prêté à l’exercice de présenter des créations originales, spécialement pour l’événement. Entre deux chansons inédites, Biz, Batlam et Chafiik ont interprété Malalangue, la chanson qui leur a permis, 15 ans plus tôt, de remporter le prix de la meilleure chanson et de gagner les Francouvertes face aux Cowboys fringants.

Avant de quitter la scène, les rappeurs ont laissé échapper quelques mots d’encouragement. «Les Francouvertes, c’est un coup de pied à la bonne place », a dit Biz à la foule. «Le concours nous a permis d’être qui nous sommes et nous à pousser à nous dépasser», a ajouté Batlam.

Crédit: Jean-François Leblanc

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *