À la uneSociétéLes Citadins en reconstruction

Après une saison automnale exceptionnelle, l’équipe de soccer masculine des Citadins de l’UQAM n’a pas obtenu les résultats escomptés cet hiver, avec une cinquième place au championnat du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) et une élimination hâtive en quarts de finale des séries éliminatoires.

Un manque d’inspiration des joueurs pour la saison intérieure est l’une des raisons qui justifie ce résultat partagé. «Nous n’affichons pas le même niveau de motivation entre le championnat d’automne et d’hiver, explique l’entraîneur adjoint, Hassan Tounkara. Le championnat d’automne reste plus alléchant, avec plus de parties et la possibilité d’une participation au championnat canadien.»

L’équipe de soccer des Citadins est dominante depuis deux ans. Cela fait deux saisons automnales consécutives qu’elle remporte le championnat de la saison régulière au Québec, gagne les séries éliminatoires et participe au championnat canadien, où elle affronte les huit meilleures équipes universitaires au pays. Ces succès antérieurs rendent les performances de cet hiver encore plus surprenantes. L’équipe de soccer de l’UQAM n’y a récolté qu’une seule victoire en six parties.

«Nous avons perdu six joueurs cadres qui débutaient tous nos matchs sur le terrain», ajoute James Louis-Jeune, capitaine des Citadins. Simon-Pierre Côté-Kougnima, meilleur buteur de l’équipe à l’automne 2015, Maxime Leconte, membre des équipes d’étoiles québécoises et canadiennes depuis deux ans, ainsi qu’Armel Dagrou, joueur par excellence de l’exercice automnal de 2014, n’ont pas pu jouer au soccer universitaire cet hiver. André Bona, Wilfred Girard et Imad Agday ont également accroché leurs crampons. La majorité de ces footballeurs ne porteront pas l’uniforme bleu des Citadins la saison prochaine.

Changement de garde

Le championnat hivernal, qui contrairement à l’automnal ne se clôt pas par un championnat canadien, est souvent utilisé par les formations universitaires pour tester des nouveaux joueurs. «Il y avait 28-29 joueurs dans l’effectif cette saison. Les plus jeunes ne retrouvent pas les mêmes automatismes avec les anciens, c’est sûr. On intègre tranquillement des joueurs plus jeunes», indique l’entraîneur-chef des Citadins, Christophe Dutarte.

James Louis-Jeune, qui en sera à sa dernière saison avec les Citadins, a remarqué la transformation de l’équipe. «Plusieurs gars qui avaient l’habitude de jouer 15-25 minutes par rencontre les dernières années étaient sur le terrain pour des matchs complets. Il y avait également de nouveaux joueurs qui sont arrivés qu’à l’hiver.»

Les départs de plusieurs anciens, combinés avec l’arrivée de jeunes joueurs, est une situation fréquente dans le sport universitaire. «Ce sont des cycles, précise James Louis-Jeune, qui a été nommé joueur par excellence du dernier championnat automnal. Quand je suis arrivé avec les Citadins, c’était l’Université Laval qui dominait. Et maintenant, ils ont eu deux ou trois années plus difficiles.»

Mêmes objectifs

Les Citadins abordent tout de même positivement la prochaine saison. «Notre but reste toujours de participer au championnat canadien. Même si plusieurs cadres quittent, il y a quand même une base qui reste», indique Christophe Dutarte. Le capitaine des Citadins abonde dans le même sens. «On peut accéder au championnat canadien» soutient-il, avant d’ajouter que «toutes les équipes perdent des joueurs».

L’équipe de soccer de l’UQAM tentera de remporter pour la troisième année consécutive le championnat provincial qui débutera en septembre.

Photo: Andrew Drobolwolskyj
Le capitaine des Citadins, James Louis-Jeune

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

À lire aussi