À la uneCultureOwsey – L’album dont vous êtes le héros

Avatar Samuel Lamoureux7 janvier 20162 min

L’Angleterre est synonyme d’avant-garde depuis longtemps en matière de musique électronique et le premier album complet de l’artiste Owsey (prononcé Oh-Wee) nous le prouve encore. To The Child Drifting Out At Sea est doué d’une sublime sensibilité et devient en quelques minutes la bande sonore reflétant la vie de tout introverti.

Si Owen Ferguson a commencé le projet Owsey il y a quatre ans, c’est avec cet album qu’il s’envole définitivement. Les 18 chansons de l’opus sont une véritable musique de film imaginaire, celle de tout humain doué de sensibilité.

Les influences du Progressive House et du Downtempo anglais sont encore présentes sur certains titres, comme Dancing By The Dreamless Wave ou In Memory Of Fallen Stars. À ce chapitre, l’artiste n’a rien à envier aux producteurs plus connus tel Synkro. Mais l’originalité de l’album est qu’Owsey arrive au stade où le créateur dépasse ses influences pour en arriver à un son unique.

La chanson titre, To The Child Drifting Out Of Sea, incarne en soi cette nouvelle maturité. Véritable crescendo post-rock, celle-ci rappelle les meilleures années de Sigur Rós. Pourtant, Owen Ferguson est seul et peu connu.

Cette ascension de style surprend encore avec la deuxième chanson Sarah’s Summer Wasteland. Cette fois-ci, l’artiste s’équipe avec rien de moins qu’un Erhu, instrument à corde asiatique, pour offrir un autre morceau sensible.

Tout l’album reflète cette tentative d’innover, de trouver de nouveaux horizons à la musique électronique déjà surchargée en nouveauté, tout en restant fasciné par quelques éléments traditionnels. Le génie de l’opus est là: au lieu de sombrer dans des rythmes et des sons trop futuristes, comme l’a fait MUST DIE! en 2015, Owen choisit d’affirmer son avant-gardisme par un aller-retour splendide entre tradition et modernité.

Owsey profite d’ailleurs de la sortie de cet album pour propulser une campagne de socio-financement. Le but de cette campagne, au dire de l’artiste, est d’acheter du matériel pour faciliter le début d’une tournée. L’objectif est de 10 000$ et comprend plusieurs forfaits. Voici le lien : https://www.indiegogo.com/projects/owsey-my-album-and-beyond#/.

Photo : Naid Kelly

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *