À la uneCultureÀ la LicUQAM, les équipes sont prêtes et la bière aussi

Avatar Catherine Drapeau2 octobre 20155 min

La 21ième saison d’improvisation de la LicUQAM débutera sous peu pour les nouveaux joueurs des équipes 2015-2016 qui convient les amateurs à se joindre à eux à l’occasion de leur match d’ouverture.

L’invitation est lancée pour le vendredi 2 octobre, au Bar Le Département, à l’occasion de la soirée de présentation des membres des quatre équipes de la ligue : Zéphyr, Sirocco, Alizé et Mistral. Pour l’occasion, elles s’affronteront dans des improvisations amicales.

«Ce sera un baptême de feu, car cette année, nous avons un gros bassin de nouveaux joueurs qui apporte une dose de sang neuf, c’est donc le moment idéal de venir les découvrir», note le président de la LicUQAM et capitaine de l’équipe Alizé, Charles Ferland. Ce dernier invite les étudiants à venir assister au match d’ouverture pour avoir un avant-goût de l’année et qu’ils puissent venir se faire une idée sur les nouvelles équipes de la ligue.

L’émotion au rendez-vous

«On cherche à divertir les gens. Le moto de la LicUQAM c’est «Du burlesque et du drame», on essaie d’aller chercher du rire en masse, de faire vivre des émotions au public», proclame le membre de l’équipe Sirocco, Dominique C. Goulet qui en est à sa deuxième saison. «Il y a une certaine rivalité, mais cela reste très amical, on veut donner le meilleur spectacle possible», confirme Charles Ferland.

L’ambiance intime du spectacle contribue au succès des soirées. Les joueurs s’alimentent surtout des réactions du public, qu’ils espèrent le plus fidèle possible. «On souhaite nourrir les rires, retenir l’attention et écouter les silences», explique Charles Ferland.

« L’ambiance est typiquement festive. Au Département, la bière est à 4$ avant 20h, alors on est facilement rose-pompette pour nos matchs et chaud-noir pour les fins de soirée!», se réjouit le membre de l’équipe Mistral, Thomas Vachon Croteau, qui invite tout le monde à rester jusqu’à la fin dans le but de discuter des blagues qui ont été lancées pendant la soirée.

La folie opèrera et c’est ce qui fera le charme des improvisateurs. «Le surnom de notre équipe est Siroccool, tous les joueurs sont là pour avoir du fun… et on est tous un peu épais, donc ça va être drôle!», lance à la blague Dominique C. Goulet.

«Pour le premier match, j’anticipe au moins une référence à François Bugingo, on ne se tanne jamais», souligne Thomas Vachon Croteau, confiant de son équipe dont il ne s’attend à pas moins de deux victoires. Une chose est sûre, c’est qu’il promet que la soirée sera saturée de blagues, drôles, mais pas tout le temps.

Assurer la relève

Les équipes de la LicUQAM comptent cette année quinze nouveaux joueurs, un ratio important comparé à l’année dernière qui n’en relevait que huit. «Les jeunes étudiants du collégial représentent une grande partie. Ils viennent voir nos équipes pour peut-être en faire partie l’an prochain», déclare Charles Ferland.

Les regards seront tournés vers l’UQAM

En mars, l’UQAM sera l’hôte d’un évènement très attendu pour les joueurs de la LicUQAM, un tournoi dans lequel la ligue se mesurera aux autres universités francophones du pays. «Pour la 21ième saison, l’UQAM reçoit la coupe universitaire de l’improvisation, qui sera l’évènement majeur de l’année pour nous», souligne Dominique C. Goulet. Une nouvelle année débute pour les équipes qui sont bien motivées à affronter les défis qui les attendent.

Crédit photo : Mélissa Vaitilingame

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

À lire aussi