À la uneUQAML’UQAM dénonce le «climat d’intimidation»

Avatar Catherine Drapeau27 février 20151 min

À la suite de la lettre «À l’UQAM, l’intimidation doit cesser!» signée par 13 professeurs du Département de science politique, la direction de l’Université dénonce également l’intimidation et le vandalisme. L’UQAM dit encourager  les débats et l’expression de points de vue diversifiés de ses étudiants, mais elle ne tolère pas les actes d’intimidation, de vandalisme et de violence. La lettre des professeurs a été écrite dans le contexte de la mobilisation à l’UQAM. Plusieurs étudiants de cette Faculté ont ensuite répondu par une lettre rappelant que leurs moyens de mobilisation combattent une conception réductrice des mouvements politiques et que leur prise de position au sein du campus représente une opportunité d’apprentissage alternative.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *