À la uneCulture10 questions à Pier-Luc Funk

Vincent Larin20 novembre 20146 min

Jeune comédien ambitieux et improvisateur invétéré, Pier-Luc Funk (20 ans), cumule les apparitions à la télévision et au grand écran depuis son premier rôle dans Un été sans point ni coup sûr (2008). Le Montréal Campus lui a posé quelques questions à la veille du lancement de son tout dernier projet, MED, diffusé sur les ondes de la nouvelle chaîne VRAK 2 dès le 8 janvier prochain.

Pour commencer, peux tu nous dire deux ou trois choses qu’on devrait connaître de Pier-Luc Funk?

Je suis comédien depuis que j’ai douze ans et je fais beaucoup d’improvisation. Je suis officiellement dans la Ligue nationale d’improvisation (LNI) où j’ai remplacé quelques fois, mais cette année je suis joueur régulier. Je suis aussi dans l’émission SNL Québec et je viens de finir le tournage de deux films qui devraient sortir bientôt.

 

Justement, sur quels projets travailles-tu présentement?

En ce moment je travaille sur une nouvelle émission pour VRAK TV qui s’appelle MED et qui sera sur les ondes de VRAK 2, une sorte de VRAK TV pour les plus vieux, je fais également SNL Québec une fois par mois et je viens de terminer le tournage du deuxième film dAurélie Laflamme.

 

Quelle était ta première motivation à devenir comédien?

J’ai commencé dans une petite école de théâtre à Saint-Eustache pas si big que ça, puis c’est en parlant avec ma mère du fait que j’écoutais beaucoup la télévision et que je voulais être comédien, et aussi grâce à une de mes professeure qui ma dit d’essayer pour le rôle dans Un été sans points ni coups sûr que j’ai commencé. Par la suite l’improvisation est arrivée et j’étais vraiment dans le meilleur des deux mondes.

 

Après avoir joué dans des rôles de jeunes garçons dont Un été sans point ni coup sûr, l’âge t‘a malheureusement rattrapé, si on peut dire. Préfères-tu des rôles plus sérieux?

En fait, je pense que c’est normal de vieillir avec ses personnages, c’est ce qui faut. J’aurais vraiment été moins content de seulement jouer des rôles pour enfants. Je suis content parce que plus je vieillis, plus je suis amené à jouer des rôles différents, plus j’évolue avec mon métier. Je serais malheureux d’être pris dans un carcan qui m’oblige à jouer tel ou tel type de personnage.

 

Parlant dUn été sans point ni coups sûr tu as été porte-parole de Baseball Québec en 2013, est-ce que tu es vraiment bon au Baseball ou c’est juste à cause du film?

J’ai jamais joué au baseball! C’est un peu un épisode «flou», j’ai n’ai jamais trouvé pourquoi j’étais porte-parole. Pendant un speech à la fin de l’année, les jeunes m’ont posé la même question, alors j’ai transformé ça en un porte-parole de passion plus que de sport. Parce que peu importe quel loisir tu fais, l’important selon moi c’est de s’appliquer à 100 %. C’était comme mon épisode de motivateur dans la vie.

 

Tu participes à l’émission SNL Québec où j’imagine que le casting des acteurs permanents est fait en fonction des forces et des faiblesses de chacun, afin d’avoir une équipe le plus complète possible. Quelles seraient les tiennes?

Ça c’est spécial parce que l’audition de SNL c’était un dix minutes libre alors on pouvait faire ce qu’on voulait. On ne savait pas du tout ce qu’ils voulaient voir ou ce qu’ils ne voulaient pas voir alors on essayait le plus de choses et à la fin seulement on savait si on faisait l’affaire ou si on était mis dans le bac. C’était comme tirer une flèche sans voir la cible et SNL c’est un peu comme un match de boxe. On s’installe dans son sketch et c’est: fais-nous rire! Alors je pense que c’est mon intensité, mon énergie, mon vouloir faire et mon jeu physique qui ont fait que je me suis démarqué.

 

Est-ce que le fait d’être le plus jeune comédien de SNL a joué un rôle quelconque dans ta sélection?

Et bien, au callback, on voyait qu’il y avait un jeune, un plus gros, etc, mais je préfère me dire qu’ils ont pris les six meilleurs comédiens et que s’il n’y avait pas eu de «bon jeune» ils auraient pris deux messieurs. Mais je suis très fier d’être le plus jeune, je considère que c’est un privilège de l’être, peu importe où l’on va. Ça démontre qu’on est prêt à prendre la barre haute.

 

Pour continuer dans l’idée de la jeunesse, est-ce vrai que tu es le plus jeune joueur de la LNI? Qu’est-ce que ça fait?

Oui c’est vrai! Ça fait qu’au début le monde arrive avec des attentes et puis tout ce que je voulais c’était montrer que mon âge n’avait pas rapport. Si tu prends comme une faiblesse le fait d’avoir moins d’expérience, ben tu te fais manger, tu passes inaperçu. D’être le plus jeune pour moi c’est un coup de pied au cul pour montrer que je suis capable de faire comme tous les autres. C’est une bonne pression!

 

L’émission, le projet le film québécois auquel tu rêverais de participer?

Mon rêve d’enfant ce serait de faire une émission à la Dans une galaxie près de chez vous ou Le Coeur a ses raisons, mais un émission plus dramatique à la 19-2 ça fais aussi partie de mes choix. En même temps je crois qu’il ne faut pas s’arrêter à cela et je suis prêt à participer à n’importe quoi: l’important c’est d’avoir le plus de cordes à son arc.

 

En terminant, aurais-tu un conseil à donner aux jeunes qui souhaiteraient suivre tes pas?

Ça fait un peu cliché, mais ne jamais arrêter d’y croire. Pour moi, depuis que je suis enfant, j’ai toujours voulu devenir comédien, je n’ai jamais pris d’autres choses en compte et j’ai tout fait pour y arriver. Certains disent que c’est 90% talent, 10% travail, moi je crois que le talent vient tout simplement avec le travail donc c’est vraiment plus un 50/50.

 

Question bonus: Est-ce qu’on peut avoir un scoop sur ton prochain projet?

Et bien… J’ai joué dans un gros drame du réalisateur Philippe Lesage cet été qui me met dans une position inédite pour moi. J’y joue un personnage avec une lourde histoire derrière lui. Si certains veulent me voir dans un rôle plus dramatique ils vont être servis! La date de sortie n’est pas encore annoncée mais le film se nomme Les Démons.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *