À la uneUQAMSoirée bénéfice avec la LNI

Avatar Maxime Hébert13 novembre 20142 min

La Ligue d’improvisation centrale de l’UQÀM (LicUQAM) et la Ligue nationale d’improvisation (LNI) s’unissent ce jeudi 13 novembre à l’Union française pour un match d’improvisation bénéfice au profit d’UQAM en spectacle.

Cette partie met en scène deux formations de la LicUQAM ainsi que deux joueurs de la LNI, Mathieu Lepage et Salomé Corbo. Le premier jouera dans l’une des deux équipes, remplaçant Frédéric Barbusci, qui devait initialement prendre part à la partie. La seconde agira pour sa part à titre d’entraîneuse. «J’aime la vibe étudiante, s’exclame Salomé Corbo, qui remet les pieds à l’UQAM pour la première fois depuis le milieu des années 2000. Je me sens comme si je revenais à mes 21 ou 22 ans», ajoute la comédienne qui était par le passé entraineuse pour la LicUQAM.

Le comité organisationnel allie plusieurs membres de l’équipe du concours annuel, mais aussi quelques personnes du Cégep du Vieux-Montréal s’impliquant dans le cadre d’un cours. Une collaboration arrivant au bon moment, selon l’un des organisateurs de la soirée, Marcel Mc Caan. «On a lié UQAM en spectacle aux arts de la scène, à l’improvisation et aux 20 ans de la LicUQAM, commence-t-il. Tout s’emboîtait bien pour aller dans cette direction.»

L’organisateur a par la suite directement fait affaire avec la LNI afin de produire cet événement. « J’ai tout de suite accepté l’invitation lorsque la LNI m’a appelé, raconte Salomé Corbo. Je vois d’un bon œil l’entraide entre plusieurs organismes culturels.» Elle est d’ailleurs heureuse de pouvoir participer à un événement bénéfice. «Le concours UQAM en spectacle fait partie intégrante de la formation au niveau culturel de l’individu, tout en permettant de s’exprimer librement», soulève la comédienne notamment connue pour ses rôles dans Unité 9 et Toute la vérité.

L’actrice considère cette soirée comme une opportunité de transmettre ses connaissances et ses compétences aux étudiants. Elle croit fermement que cela va favoriser le développement d’une relève dans le monde de l’improvisation. «Je veux partager ma passion, autant aux participants qu’à l’auditoire, explique-t-elle. Qui sait si cela ne va pas donner la piqûre à d’autres?»

Les détenteurs de billets sont ainsi invités avant la rencontre à un cocktail de bienvenue entre 18 et 19 heures. «On sert à tous ceux qui ont acheté un billet une consommation gratuite, explique Marcel Mc Caan, qui animera également la soirée. Le match aura lieu par la suite dans un format de deux périodes composées de sept improvisations.»

L’organisateur mentionne attendre une foule d’environ 150 personnes à l’Union française, sur la rue Viger, pour cette rencontre. Salomé Corbo ouvre déjà la porte à d’autres événements du genre auxquels elle accepterait sans hésiter de participer si celui-ci fonctionnait. «Cela pourrait devenir un rendez-vous.»

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *