À la uneUQAMAbsence remarquée

Avatar Emile Mercille Brunelle4 avril 20142 min

Lundi soir dernier s’est tenu dans les anciens locaux de l’ONF l’un des premiers débats électoraux portant sur l’éducation. Malgré une organisation soignée par CHOQ, la radio web de l’UQAM, les instigateurs du projet ont été pris au dépourvu par un désistement de dernière minute de la part du ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne. Une absence d’autant plus remarquée que le Parti libéral du Québec avait préalablement décliné l’invitation.

Les candidats de Québec solidaire (QS), d’Option national (ON) et de la Coalition avenir Québec (CAQ), représentés respectivement par Alexandre Leduc, Alexandre Lavallée et Carl Dubois ont néanmoins pu débattre pendant 2 heures sur 4 sujets. Les principales thématiques abordées s’articulaient autour des lendemains du Sommet sur l’enseignement supérieur, sur le financement universitaire, sur l’accès au marché du travail, ainsi que sur les jeunes familles.

Devant quelques tirs regroupés à l’endroit de la CAQ, le candidat du parti de François Legault, Carl Dubois, s’est abstenu à maintes reprises de répondre aux questions de ses deux adversaires. Il n’a notamment pas été en mesure de débattre sur la légitimité des syndicats, un terrain connu pour Alexandre Leduc, lui-même oeuvrant dans le milieu depuis plusieurs années et candidat dans la circonscription d’Hochelaga-Maisonneuve.

Alexandre Leduc et Carl Dubois ont prétexté vouloir «faire changement» en redressant leurs tirs vers Alexandre Léveillée, candidat pour ON dans la région de Québec, pour la circonscription de Jean-Talon. Le candidat oniste a fait valoir l’importance de «l’attitude, et non du langage», en admettant sa déception à l’égard des langues de bois en politique. Bachelier en histoire et détenteur d’une maitrise en philosophie, Alexandre Lavallée a pour sa part affirmé que «l’éducation devrait être la priorité», en favorisant la gratuité scolaire.

Priorités différentes

La période de questions finale a été l’occasion pour les candidats de mettre l’accent sur les priorités de leurs partis respectifs. Alors qu’Alexandre Leduc a rappelé l’intention de QS à devenir indépendant des énergies fossiles, Alexandre Lavallée a rappelé la volonté de souveraineté de son parti. Carl Dubois a quant à lui réitéré la position de son parti à transformer le fleuve Saint-Laurent en «vitrine culturelle» pour attirer les entreprises privées et touristes de l’extérieur.

Un débat sur l’éducation a aussi eu lieu mardi soir dans le pavillon Sherbrooke de l’UQAM. Les candidats des deux partis en importance étaient cette fois-ci présents.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *