À la uneUQAMLa modernité australienne à l’UQAM

Avatar Catherine Lamothe9 février 20142 min

Le Centre de design de l’UQAM accueille jusqu’au 13 avril les réalisations de l’architecte Glenn Murcutt, avec Architecture du lieu – L’œuvre de Glenn Murcutt. Il s’agit du premier arrêt de l’œuvre de Murcutt en Amérique du Nord.

L’exposition présente à la fois les esquisses et les maquettes des maisons réalisées par l’architecte, accompagnées de photos géantes du photographe Anthony Browell qui révèlent en images imprimées le produit final. Récipiendaire du prix Pritzker en 2002, Glenn Murcutt crée une architecture propre aux conditions de vie australienne, a fait valoir le commissaire de l’exposition et directeur du Centre de design, Börkur Bergmann. «On peut dire que Glenn Murcutt est un écologiste avant son temps, a-t-il soulevé. Son architecture est légère et d’une extrême finesse.» Le commissaire s’est d’ailleurs dit très fier de recevoir une telle exposition à l’UQAM. «C’est une architecture exemplaire pour nous, puisque l’École de design a toujours été une école moderniste. L’œuvre de Glenn Murcutt lie la tradition à la modernité», a-t-il ajouté.

Les images et les croquis exposés, à très grande échelle, permettent d’illustrer les différentes étapes de la réalisation de chaque bâtiment. «C’est un privilège énorme d’avoir accès à de si grands dessins, c’est rare qu’on peut voir des travaux à cette échelle-là», a soutenu l’enseignant de l’École de design, Louis-Charles Lasnier. L’enseignant a aussi abordé le fait que l’École désirait depuis longtemps accueillir l’œuvre de l’architecte. «On avait hâte que ça arrive», s’est-il réjouit.

Pour l’enseignant, il s’agit d’une exposition à la portée de tous. «Quelqu’un qui connaît déjà bien l’architecture va quand même apprendre quelque chose, tandis que quelqu’un qui ne connaît pas ça va découvrir tout un monde, a-t-il remarqué. C’est une architecture accessible, facile à comprendre.» L’étudiante en architecture en France, Anaïs Vigneron, était emballée par les œuvres de Murcutt. «C’est une exposition intéressante parce qu’on peut voir toutes étapes de la construction, a-t-elle soulevé. Il y a des plans, des croquis, des maquettes, mais aussi de la documentation.»

L’architecte de près de 68 ans ne pouvait pas être présent au vernissage, mais le haut-commissaire de l’Australie y était pour introduire l’exposition. «Je suis très fier de sa présence et du succès de la soirée», a assuré Börkur Bergmann. Pour lui, l’exposition est incontournable. «Je pense que tous les étudiants devraient venir voir ça, a-t-il stipulé, ne serait-ce que pour voir à quel point on peut faire des choses magnifiques et étonnantes avec les mains et la tête.»

Architecture du lieu – L’œuvre de Glenn Murcutt est présenté jusqu’au 16 avril au Centre de design de l’UQAM.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *