À la uneUQAML’ASSE contre l’austérité

Avatar Benoît Lortie30 octobre 20132 min

L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE) s’est réunie pour son congrès d’automne à l’Université Laval à Québec les 26 et 27 octobre dernier. Cet évènement était l’occasion pour les membres de plus de 30 associations étudiantes d’élaborer le plan de match des prochains mois et d’élire les membres du conseil exécutif.

Au terme des résolutions, l’ASSE s’est positionnée contre la Charte des valeurs québécoises, jugée discriminatoire par les membres, et contre la Commission Ménard qui «refuse de reconnaître la brutalité policière». L’austérité budgétaire a aussi été partie prenante des discussions. «Pour tous les partis politiques québécois, il semble que le déficit zéro soit devenu presqu’une religion», a décrié Justin Arcand. Selon l’ASSE, l’austérité est une forme de répression sociale qu’il faut combattre. «C’est pas juste en temps de grève qu’on vit de la répression», a soutenu Justin Arcand. Selon lui, ces mesures vont toucher principalement les classes sociales les plus vulnérables et la classe moyenne inférieure. «Il y a pourtant d’autres alternatives possibles par exemple les impôts progressifs ou encore une taxe sur les gains en capitaux pour les banques», a fait remarquer le porte-parole. L’association prévoit une manifestation nationale contre l’austérité au cours du mois de mars, mais la date et le lieu sont à déterminer.

Des manifestations régionales contre l’austérité sont prévues du 11 au 17 novembre dans diverses villes du Québec. Le 8 mars, des activités seront organisées pour souligner la Journée de la femme. L’ASSE sera également de la partie pour la Journée internationale contre la brutalité policière du 15 mars prochain. «L’épuisement des mobilisations a laissé le champ libre à la violence tant symbolique que physique», a déploré l’un des six élus au comité légal de l’ASSE, Marc-André Blais. Dans le but de protéger les militants, le comité légal de l’Association est d’ailleurs devenu un comité permanent. Ce comité offrira des références d’avocats à moindre coût et de l’aide financière pour les étudiants arrêtés.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *