À la uneBaromètreCultureDans les cordes d’Emilie & Ogden

Avatar Marie-Ange Zibi27 septembre 20132 min

Elle c’est Emilie et lui c’est Ogden, sa harpe. Les deux forment le groupe Emilie & Ogden; une histoire d’amour non conventionnelle entre une fille et son instrument de musique. Grâce à un son et une signature bien à elle, la jeune artiste montréalaise réussit à se tailler une place dans le vaste univers musical de la métropole.

«Un jour, j’ai entendu Joanna Newsom. Du jour au lendemain, j’ai voulu apprendre à jouer de la harpe», confie-t-elle d’emblée. Celle qui a fait ses études en musique a toujours baigné dans le monde de la création artistique. «Avant je jouais de la flûte traversière, ça fait environ trois ans que je me suis mise à la harpe.»

La musique d’Emilie & Ogden est douce et planante, tout en s’inspirant de sonorités à saveur folk et pop. Elle performe généralement avec un groupe de musiciens, ou sinon seule avec son instrument, Ogden. Heureuse de la réception du public face à sa musique, Emilie avoue qu’elle a toujours attiré beaucoup d’attention. «Les gens ne sont pas habitués à voir ce type d’instruments, explique-t-elle. En général, ils sont surpris de voir que ça peut marcher dans un contexte de musique populaire folk.»

Avec un EP au titre éponyme à son actif, la jeune musicienne entrevoit le processus de création comme un travail par étapes. «C’est généralement moi qui compose et rédige tous les textes, affirme-t-elle. Par la suite, on fait des arrangements en groupe.» C’est Jesse Mac Cormack, ancien membre du groupe MAK, qui a notamment produit le mini-disque. Leur collaboration est toujours en vigueur aujourd’hui.

L’artiste travaille présentement sur un album qui devrait sortir l’année prochaine. Elle compte s’inspirer de différents styles. «J’écoute beaucoup de hip-hop ces temps-ci!», lance-t-elle à la blague. Inspirée par des artistes comme Feist, elle compte aller plus loin et explorer des sonorités beaucoup plus sombres.

Même si le groupe n’en est qu’à ses débuts, la musique d’Emilie & Ogden a déjà fait son bout de chemin auprès du public. «J’aimerais que [ma musique] touche un peu tout le monde, avoue-t-elle. À date, j’ai eu des gens qui me disaient que leurs parents aimaient ma musique. Je trouve ça le fun que ça puisse toucher autant de personne.»

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *