À la uneCultureUQAML’école nocturne

Emile Mercille Brunelle17 septembre 20132 min

Tous les jeudis soir, jusqu’au 4 novembre, l’UQAM et le projet multidisciplinaire Mégaphone ne font qu’un. À partir de 21 heures, les joutes oratoires organisées par Imaginer Montréal permettent aux stagiaires de l’École Urbania et aux citoyens montréalais de partager en plein air leurs idées sur la vie en communauté.

Tour à tour, les stagiaires prennent le micro, avant de laisser la place à une dizaine de spectateurs. Les transports collectifs, le camping urbain, les cliniques de rues et même la courtoisie entre piétons y passent.

Plus qu’un outil de réflexion, le projet est aussi une réalisation artistique. Alors que les citoyens s’expriment, un système sonore projette sur la façade du pavillon Président-Kennedy de l’UQAM des couleurs vives qui varient en suivant le ton de la voix de l’interlocuteur au micro.

Nathalie Benoit, directrice de la promotion institutionnelle de l’UQAM, soutient que ce projet est très enrichissant pour les stagiaires ayant participé à sa mise en oeuvre.

«Imaginer Montréal donne une visibilité, une portée encore plus grande que celle d’Urbania. Pour nous, c’est une occasion de faire vivre une expérience aux étudiants au-delà de leur cursus, et ils ont adoré ça». L’instigatrice du projet, Catherine Perreault, très impliquée dans les projets de l’École Urbania, aborde dans le même sens. «C’est un moyen pour eux d’investir énormément de temps dans quelque chose qui les passionne. Le projet a même donné envie aux jeunes d’aller en politique.»

L’étudiante au baccalauréat en administration à l’UQAM et stagiaire à l’École Urbania, Ariane Careau, trouve que son expérience était un bon complément à un son parcours académique. «Je me suis fait dix super amis, beaucoup de connaissances, des contacts, et j’ai développé un intérêt à m’impliquer», fait-elle valoir. Cloitrés dans les bureaux d’Urbania tous les vendredis de midi à 18h durant l’été, les 10 étudiants ont préparé les thématiques qui sont abordées tous les jeudis dans les joutes oratoires de Mégaphone.

Rassembler la métropole

Le producteur exécutif de Quartier des spectacles, Pascale Lefebvre, explique que le projet a débuté par un appel d’idées sur la réconciliation de l’individu et du collectif dans l’espace public. Les producteurs étaient à la recherche d’un projet qui laisserait la parole aux Montréalais. «On veut faire revivre la prise de parole à l’aide d’un dispositif multimédia où les gens peuvent s’écouter ou se laisser porter par la prise de parole au Québec», détaille Pascale Lefebvre.

Au terme de cette expérience, l’UQAM et l’École Urbania produiront conjointement une publication hors-série intitulée Imaginer Montréal qui sera diffusée gratuitement en octobre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *