UQAMSnow envahit la Galerie de l’UQAM

Avatar Mahaut Fauquet21 janvier 20132 min

Dernière étape de sa tournée internationale, l’exposition Solo Snow. Œuvres de/ Work of Michael Snow, sera présentée à la Galerie de l’UQAM du jeudi 10 janvier au 16 février 2013.

La Galerie, qui expose généralement deux artistes en même temps, a été entièrement réquisitionnée pour l’exposition actuelle. Les deux salles regroupent un mélange de vidéos expérimentales, de photographies et d’installations exploratoires.

«Michael Snow est un explorateur de l’image, une inspiration pour plusieurs générations», explique avec passion la commissaire de l’exposition et directrice de la Galerie de l’UQAM, Louise Déry. L’artiste de 83 ans travaille exclusivement dans l’expérimentation. Si quelques œuvres datent des années 80, la plupart sont plutôt récentes. «Je dis souvent que si nous étions au Japon, Michael serait classé patrimoine national», souligne en riant Louise Déry, qui considère Michael Snow comme l’artiste canadien le plus reconnu à l’international. «Les galeries du monde entier s’arrachent ses œuvres, c’est une chance de pouvoir réunir ici le travail majeur d’un de nos plus grand artistes nationaux.»

La première salle de l’exposition comprend une seule œuvre, Piano Sculpture, qui mélange la musique, la vidéo et le relief. Elle annonce bien la couleur de l’ensemble multidisciplinaire et expérimental. La suite regroupe une dizaine d’œuvres, dont quatre projections assez imposantes. L’une d’elles, The Corner of Braque and Picasso Streets, filme la rue Berri en direct. L’image est projetée sur un mur texturé, l’artiste cherchant à se rapprocher du mouvement cubiste du début du XXème siècle.

L’exposition qui avait été lancée au studio Fresnoy, en France, a ensuite été présentée à Istanbul avant de s’installer à Montréal. «Le Fresnoy m’avait contactée pour faire cette exposition. Il n’était pas prévu à ce moment-là qu’elle se terminerait à Montréal», dit Louise Déry. «L’exposition au Fresnoy était très dense et avait un caractère historique, même si certaines œuvres sont récentes. C’est celle d’un pionner de l’art vidéo mixé au cinéma expérimental. Cela peut paraître très daté surtout dans une actualité de la surenchère de l’image», explique la directrice des arts visuels de la ville de Lille, Caroline David.

Solo Snow. Œuvres de/ Work of Michael Snow. Galerie de l’UQAM. 10 janvier au 16 février. Entrée libre.

Crédit photo: Mahaut Fauquet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *