À la uneUQAMAppel à la générosité uqamienne

Isabelle Langlois5 décembre 20122 min

Une collecte de denrées non-périssables se déroule jusqu’au 12 décembre à l’UQAM, pour une vingtième année. Les dons seront remis à l’Association sportive et communautaire du Centre-Sud (ASCCS) pour venir en aide aux familles démunies du quartier et aux étudiants en difficulté.

Les familles et les étudiants qui bénéficient de cette aide sont référés par les CLSC, les paroisses locales ou le service de police. «Nous garantissons que ceux qui reçoivent les denrées sont réellement dans le besoin, car nous vérifions s’ils sont enregistrés pour une autre distribution», tient à préciser Pierre Monet, responsable de la collecte à l’ASCCS. Le comité organisateur des paniers de Noël et l’association sportive réussissent en moyenne à approvisionner plus d’une vingtaine de familles chaque année pour leur repas du temps des Fêtes.

L’organisateur de l’activité, Yves Rompré, est fier des avancées du comité, qui implique une centaine de bénévoles. Lors de la première édition, il n’y avait que huit points de chute à l’Université, alors qu’on en compte désormais 80, explique-t-il. «Les employés de l’Université donnent de leur temps pour l’installation des points de chute, la décoration des boîtes, leur surveillance et leur collecte», souligne-t-il satisfait du taux de participation de l’événement.

L’ASCCS s’occupe quant à elle du tri des denrées et du montage des paniers le 19 décembre au matin, avec l’aide d’une dizaine de personnes. La qualité des produits tient à cœur aux bénévoles, qui s’assurent qu’aucun produit n’est périmé. «Je ne mets pas dans un panier quelque chose que je ne mangerais pas», déclare Pierre Monet, visiblement soucieux du bien-être des bénéficiaires de l’activité.

Les paniers sont complétés avec des produits frais achetés grâce à la contribution monétaire du Syndicat des employées et employés de l’UQAM, de l’Association des employés non-syndiqués de l’UQAM et de l’Association des cadres de l’UQAM. «Les montants offerts par les associations se situent entre 500 $ et 750 $. Ils permettent de se procurer des fruits, légumes, œufs, fromages, tourtières, etc. Quelques donateurs privés complètent notre budget, afin de livrer des paniers convenablement garnis», ajoute avec enthousiasme le responsable. La distribution se fait la journée même dans une ambiance festive.

Le comité des paniers de Noël ainsi que ses collaborateurs font appel à la générosité des gens pour cette 20e édition et remercient à l’avance les donateurs de leur soutien.

Crédit photo: Isabelle Langlois

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *



À lire aussi