BaromètreCultureSous le charme envoûtant de Philémon and Ohara

Avatar Isabelle L'Héritier21 septembre 20121 min

Ambiance chaleureuse et intimiste, foule hypnotisée, lumières tamisées: tout était au rendez-vous pour accueillir les voix feutrées et mélodieuses de Philémon Bergeron-Langlois et de Christine Ohara en cette deuxième journée du festival Pop Montréal.

Ces deux Montréalais, réunis pour le projet artistique Philémon and Ohara, ont réussi à captiver la foule présente à la Casa Del Popolo, et ce malgré la simplicité de leur prestation. Soucieux en tout temps de leur public, leur timidité au micro s’évaporait dès l’instant où leurs voix perçaient le silence. La voix d’Ohara, au timbre doux à la Cat Power, avait l’effet d’un voile apaisant sur la foule obnubilée.

Connus pour leurs projets solos, Philémon Chante et The Hoof and the Heel, les voix des deux artistes se mariaient à la perfection. Guitare à la main, le duo alternait entre des compositions en français et en anglais. Ils incarnaient de façon juste l’image type du soft folk montréalais.

Leur EP, sorti le 11 août dernier et disponible gratuitement sur leur site Internet, ne comprend malheureusement que six chansons. Ceci explique, entre autres, la courte durée du spectacle; seul bémol de la soirée.

Avec la collaboration de Marie-Ange Zibi

Crédit photo: Isabelle L’Héritier

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *