BaromètreCultureTroublant

Simon Dansereau30 mars 20122 min

L’intimidation chez les jeunes n’est pas un phénomène nouveau. Toutefois, peu de gens connaissent vraiment le problème. Le documentaire Intimidation (v.o.: Bully) réalisé par Lee Hirsch intègre complètement le spectateur dans la vie de cinq familles américaines de jeunes qui en ont souffert. Parmi elles, deux ont des enfants qui se sont suicidés à la suite de problèmes d’intimidation. Par des témoignages émouvants et une incursion dans les écoles, les maisons, les bureaux de directeurs d’écoles, les autobus scolaires que ces jeunes fréquentent, le cinéaste dépeint avec justesse un phénomène bien présent dans notre société. Troublant, son documentaire dresse un miroir complet du problème tout en montrant de nouvelles façons d’y faire face et de l’enrayer.

On sent dès le départ la volonté de rendre le documentaire intime, par la grande quantités de gros plans qui laissent place à des témoignages très touchants. La caméra capte avec brio l’émotion vécu par les individus interrogés. Les plans pris à la caméra à l’épaule permettent une incursion efficace dans la vie familiale et scolaire des enfants. Sans tomber dans le sensationnalisme, les images captées sont d’une vérité absolue. Cette technique permet au spectateur de suivre efficacement le parcours, souvent triste, des individus interrogés. Ajoutons à cela un montage posé, où le rythme de succession des images est assez lent, pour permettre d’avoir le temps d’absorber le contenu lourd du documentaire. Il est entrecoupé de quelques séquences avec du texte, mais sans plus. Une narration aurait été souhaitée pour ficeler le tout et donner plus de vie au film. Parfois, je me suis perdu dans les témoignages successifs. Le tout est accompagné d’une très belle trame sonore, témoignant à la fois du côté dramatique du film, mais aussi, à la fin de l’espoir qu’il suscite.

Il reste que ce documentaire est réussi et va droit au but. Son esthétique de qualité offre un regard franc sur un problème contemporain d’envergure en plus d’émouvoir le spectateur et de lui offrir un message d’espérance tout aussi efficace.

Bully (v.f.: Intimidation), États-Unis, 90 minutes.
Au cinéma le 13 avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *