UQAMSilence, ils manifestent

Frederic Lacroix-Couture12 mars 20121 min

Environ un millier d’étudiants ont marché en silence, cet avant-midi, sur le boulevard de Maisonneuve Ouest, au Centre-ville de Montréal.

La marche, qui a débuté vers 10h30 au Parc Émilie-Gamelin, s’est terminée devant les bureaux du premier ministre Jean Charest, sur l’avenue McGill College. Les manifestants ont procédé à un sit-in en levant  leurs mains au ciel pour former le signe de paix avec leur index et majeur.

La marche s’est déroulée dans un silence complet où seul le bruit des souliers et des bottes sur le pavé se faisait entendre. Cette activité silencieuse voulait dénoncer le manque d’écoute du gouvernement face aux revendications étudiantes.  «À la sourde oreille des têtes dirigeantes nous opposons notre mutisme. Il n’y a plus de mot pour crier notre désaccord», pouvait-t-on lire sur la page Facebook de l’événement. Aux coups de 11h, les étudiants se sont levés en applaudissant et en scandant: «Crions plus forts pour que personne ne nous ignore!»

La manifestation a pris fin un peu avant midi d’une façon festive. Plusieurs des participants étaient assis, et même couchés, aux abords de l’édifice pour chanter et jouer à des jeux. Le Service de police de la Ville de Montréal ne rapporte aucun débordement et aucune arrestation.

Un groupe d’une centaine de manifestants procède actuellement à un autre sit-in, devant le pavillon DS, à l’UQAM.

Crédit photos: Frédéric Lacroix-Couture

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *