UQAMReprise des cours en échange d’une annulation de la hausse

Avatar Catherine Lévesque11 mars 20121 min

L’Association facultaire étudiante des arts (AFEA) ne compte pas reprendre les cours, jusqu’à ce que la ministre de l’Éducation Line Beauchamp fasse une offre «significative», soit une annulation de la hausse des frais de scolarité.

Les 168 membres présents lors de l’assemblée du 6 mars ont voté à 90% pour cette motion, qui fait écho à leurs collègues en sciences humaines et en langues et communications.

Membre de la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE), l’AFEA avait déjà réaffirmé en septembre dernier qu’elle était pour une réduction des frais de scolarité dans une perspective de gratuité. Pour l’instant, elle demande un gel des frais de scolarité au niveau de 2007 en cas de négociations entre la CLASSE et le gouvernement.

L’assemblée a aussi dénoncé le gel de l’embauche des professeurs et des auxiliaires d’enseignement à l’UQAM. Selon eux, il s’agit d’un moyen de pression de la part de la direction qui irait à l’encontre des demandes des professeurs à la suite de leur grève en 2009 et qui pénaliserait financièrement les étudiants employés par l’Université. Les Syndicats des professeurs et des étudiants employés de l’UQAM ont tous deux donné leur appui à la grève étudiante.

Des assemblées générales régulières de l’AFEA auront lieu à chaque semaine pour discuter des différents plans d’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *