BaromètreCultureSe hisser vers le sommet

Isabelle L'Héritier1 février 20122 min

Depuis sa sortie le 24 janvier dernier, le premier disque de David Giguère, Hisser Haut, semble faire l’unanimité. Tous s’entendent pour dire que ce jeune musicien surprend par ses multiples talents. Déjà connu dans le milieu artistique, David Giguère a d’abord entamé une carrière de comédien avant de se lancer en musique. Mais pour le moment, il concentre toutes ses énergies sur sa carrière de musicien.

En 2010, il donnait déjà quelques spectacles solos au Lion d’Or et c’est à ce moment que Pierre-Philippe Côté (Elektrik Bones, Dj Champion, Ariane Moffatt) l’a découvert et a décidé de l’aider à réaliser son projet musical. Produit par la maison de disque indépendante québécoise Audiogram (Karkwa, Pierre Lapointe, Bran Van 3000), Hisser Haut est un mélange de pop francophone teinté d’électro, qui donne envie de groover. La voix plutôt grave de David Giguère se mélange parfaitement avec la voix enfantine de Camille Poliquin, dont le talent a été découvert lors de sa tournée avec le spectacle Quidam du Cirque du Soleil en 2004. Le jeune musicien a d’ailleurs su bien s’entourer pour ce premier opus en faisant appel à Fanny Bloom de La patère rose et à Ariane Moffatt. D’ailleurs, cette dernière fait des apparitions sur plusieurs chansons de l’album. Sans lui voler la vedette, elle lui apporte une touche unique avec sa contribution musicale (piano, synthétiseur, batterie).

Les paroles et la musique, composés par Giguère, ont un aspect très intimiste. En s’attardant sur sa prose, on remarque que ses débauches sentimentales et ses angoisses personnelles sont des thèmes qui reviennent à maintes reprises. Même si cet album a des sonorités qui peuvent ressembler au style de musique populaire qui se fait au Québec ces dernières années, cela reste toutefois un très bon premier album, assurant un avenir prometteur à ce jeune musicien qui entame déjà une tournée. De quoi le garder très occupé.

Hisser Haut, David Giguère, Audiogram, 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *