UQAMPropos jugés antiféministes: conférence annulée

Avatar Marie Kirouac-Poirier25 octobre 20112 min

Le Programme d’aide au personnel (PAP) de l’UQAM a annulé le 18 octobre dernier, la conférence du psychologue et auteur Yvon Dallaire prévue pour le 9 novembre prochain, à la suite de pressions du Syndicat des employés étudiants de l’UQAM (SETUE). Selon le syndicat, le conférencier tiendrait des propos antiféministes allant à l’encontre des valeurs uqamiennes.

Antidote 10

Dans un courriel envoyé à la conseillère du PAP, la présidente du SETUE Marielle Lacombe a demandé au programme de reconsidérer l’invitation lancée à Yvon Dallaire.«Il va sans dire qu’il est inadmissible qu’un bureau de prévention du harcèlement donne une tribune et, de ce fait, une légitimité à des idées qui vont à l’encontre même de sa mission et des valeurs défendues par l’UQAM», pouvait-on y lire.

«Les écrits et les conférences d’Yvon Dallaire ont été largement analysés comme étant masculinistes, c’est-à-dire antiféministes», a déclaré Marielle Lacombe dans son message. Nombreux sont les propos reprochés au psychologue. Le SETUE l’accuse notamment de rejeter la notion de harcèlement sexuel comme violence faite aux femmes et de considérer que les hommes violents ne sont pas responsables de leurs actes.

Parallèlement, le syndicat a lancé un appel à l’action à ses membres. Dans un communiqué publié sur son site officiel et sa page Facebook, il enjoignait à «téléphoner, faxer, visiter» ou encore à envoyer un courriel aux organisateurs pour obtenir l’annulation de la conférence.

La réponse du PAP a été immédiate. À peine une heure après l’envoi du message, la conseillère du PAP Pauline Ouellet a annoncé l’annulation de la conférence. «L’objectif premier du Programme d’aide au personnel de l’UQAM n’est certes pas de semer la controverse», a-t-elle souligné dans un courriel, précisant que la conférence a été annulée à la suite de nombreux commentaires.

Le PAP a invité Yvon Dallaire en tant que conférencier de l’Ordre des psychologues du Québec. Il ne connaissait pas la controverse qui entoure ses propos et a donc annulé la conférence dès les premiers commentaires reçus, explique Pauline Ouellet. «Dans le doute, je préfère m’abstenir» déclare-t-elle quant aux motifs de sa décision éclaire.

Satisfaite de la décision, Marielle Lacombe juge néanmoins que le PAP n’a pas fourni suffisamment d’explications. «Nous aurions préféré lire que vous n’approuviez pas sa philosophie», a-t-elle répondu dans un message à Pauline Ouellet. Au moment d’écrire ces lignes, ce second courriel était demeuré sans réponse.

La présidente de l’Ordre des psychologues du Québec, Rose-Marie Charest, affirme quant à elle que les propos d’Yvon Dallaire ne contreviennent pas au code de déontologie de l’Ordre. Selon elle, le choix d’annuler la conférence est de nature idéologique et non de nature éthique. L’Ordre n’a jamais été informé d’autres protestations concernant les propos de Dallaire.

À l’extérieur du pays jusqu’au 31 octobre prochain, Yvon Dallaire n’a pas pu commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *