À la uneUQAMFlash-mob sur les étalages du Centre Eaton

Avatar Alexandra Piché21 octobre 20112 min

Une quarantaine d’étudiants de l’UQAM, de l’Université de Montréal, du Collège de Rosemont et du Cégep André-Laurendeau ont pris d’assaut, hier soir à 19 h 30, le premier étage du Centre Eaton. Au son d’une trompette, les militants ont lancé des livres et des pamphlets sur le plancher du centre commercial et se sont ensuite immobilisés pendant cinq minutes.

https://aqper.com/fr/concours-etudiant-2021

Une bannière a été déroulée sur la rampe du second étage. Elle n’est restée en place que quelques secondes. Un gardien de sécurité s’est alors empressé de décrocher l’étendard. Deux policiers sont venus sur les lieux, mais aucune intervention policière n’a été nécessaire.

Sept associations étudiantes de différents cégeps et universités ont participé à cette mobilisation éclaire organisée par la Conférence régionale étudiante de Montréal (CREM) afin d’informer les citoyens sur la hausse des frais de scolarité. «L’utilisation de ce type de mobilisation était tout d’abord symbolique. On voulait démontrer aux citoyens que les étudiants sont immobilisés par la hausse des frais de scolarité», a expliqué la coordonnatrice des affaires externes de l’Association facultaire étudiante de science politique et droit (AFESPED) et responsable du comité de mobilisation de l’association, Sonia Palato.

Les passants ont été surpris en regardant la scène. Certains ont sorti leur cellulaire pour filmer la mobilisation éclaire. Quelques commentaires se sont fait entendre dans le Centre Eaton, mais aucun étudiant n’a été abordé par la centaine de personnes présentes sur l’étage. «Nous avons choisi un endroit très achalandé afin d’attirer l’attention d’une partie de la population qui n’est pas au courant de notre cause et de les inviter à nous soutenir lors de notre grande manifestation du 10 novembre», a déclaré Sonia Palato.

Des pamphlets ressemblant à des publicités pour une braderie ont été étalés par terre. On pouvait y lire d’un côté le slogan de la mobilisation «En spécial, payez 75% de plus pour étudier» et de l’autre, une description de la cause ainsi qu’une invitation à la grande manifestation du 10 novembre.

Une mobilisation semblable avait été organisée par l’AFESPED le 29 septembre dernier. Environ 40 étudiants s’étaient étendus sur le sol à la station de métro Berri-UQAM afin de capter l’attention des usagers.

Crédit photo: Yannick Royer-Lacombe

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *