À la uneUQAMVisite aux bureaux de Line Beauchamp

Avatar Louis-Philippe Bourdeau6 octobre 20112 min

Une manifestation s’est tenue, vers 14h30 aujourd’hui, devant les bureaux de comté de la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp. Environ 150 étudiants se sont rassemblés sous l’insigne de la Coalition régionale des étudiants de Montréal (CREM) afin de faire entendre leur désaccord face à la hausse des frais de scolarité.

Antidote 10

À la suite de la mobilisation éclaire du 29 septembre dans le métro de Montréal, à la manifestation régionale du 4 octobre au centre-ville, c’était autour de la ministre Beauchamp de recevoir la visite des étudiants.

Sous la bannière de la CREM, plusieurs associations et fédérations étudiantes des universités et cégeps de l’île de Montréal se sont réunies pour lancer un message commun. «On est venu déranger la Ministre Beauchamp, au nom de tous les étudiants qui ne pourront bientôt plus s’éduquer», s’est exclamé le porte-parole de la Fédération des associations étudiantes du campus de l’Université de Montréal, Julien Nepveu-Villeneuve. Les manifestants ont ainsi vivement critiqué la politique du gouvernement en matière d’éducation. Ils ont proclamé qu’un peuple instruit était le signe d’un peuple fort.

L’Université de Montréal, l’UQAM, le Collège de Rosemont et le Collège Ahuntsic ont répondu à l’appel de la CREM. «On a compris qu’il fallait mettre nos différends de côté et qu’il fallait s’unir pour lancer un message fort», explique Éliane Laberge, responsable des affaires externes de l’Association générale des étudiants du Collège de Rosemont. Le rassemblement s’est déroulé dans le calme, mais les manifestants se sont permis d’écorcher au passage la ministre de l’Éducation et le premier ministre Jean Charest. Les slogans, «Non à la corruption. Oui à l’éducation.» et «Line Beauchamp dans le champ», ont été entendus plusieurs fois lors de l’événement. Tous ensemble, les participants ont été ensuite invités à téléphoner et à laisser un message d’indignation sur la boîte vocale des bureaux de comté de la ministre.

Une nomination critiquée
Line Beauchamp a été nommée vice-première ministre du Québec au début du mois de septembre. Une nomination qualifiée d’incompréhensible par la Fédération étudiante universitaire du Québec, qui rappelle que la ministre Beauchamp a, entre autres, cautionné la hausse des frais de scolarité et permis la privatisation du programme controversé de MBA à l’Université McGill. Questionné sur le sujet, le coordonnateur aux affaires externes de l’Association Générale des Étudiants du Collège Ahuntsic, Marc-Olivier Goulet, se dit consterné par la nomination de Mme Beauchamp, mais pas intimidé. «Désormais, au lieu de faire tomber le pion, il ne nous reste qu’à faire tomber la reine», a-t-il indiqué.

Crédit photo: Louis-Philippe Bourdeau

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *