Non classéGrève d’un jour pour 20 000 uqamiens

Catherine Lévesque31 mars 20111 min

Six associations étudiantes facultaires sur les sept à l’UQAM seront en grève le jeudi 31 mars. Tous les étudiants, à l’exception de ceux de l’Association étudiante de l’École des sciences de la gestion (AEESG), sont invités rendre à la manifestation nationale organisée par l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE), prévue à 13 h aux bureaux du ministre des Finances Raymond Bachand. Ils protesteront contre la poursuite de la hausse des frais de scolarité. À partir de la session d’automne 2012, ceux-ci augmenteront de 325$ annuellement pendant cinq ans.

«En tant qu’Association, nous avons la responsabilité collective de s’opposer de façon solidaire à ce saccage social, a clamé Hugo Séguin, responsable des affaires externes de l’Association facultaire des étudiants en sciences humaines (AFESH) en Assemblée générale le 15 mars dernier. Le gouvernement considère qu’on est à genoux. Il faut faire l’escalade les moyens de pression, jusqu’à la grève générale illimitée».

Refusant de prendre part à la manifestation, l’AEESG a toutefois tenu une Assemblée générale spéciale le 29 mars afin de se positionner quant à la hausse des frais de scolarité. «Nous avons choisi de prendre la même position que l’année dernière, c’est-à-dire une augmentation suivant l’indice des prix à la consommation (IPC) avec 2007 comme date de référence», affirme Fabienne Benoist, adjointe à l’AEESG. L’Association se dit toutefois contre la hausse prévue dans le budget du 17 mars dernier.

L’Université du peuple fourmillera d’activités en marge de la manifestation du 31 mars. En plus d’ateliers de confection de bannières, l’Association facultaire des étudiants en arts (AFEA) organise une conférence à micro-ouvert concernant le budget provincial dès 10h00 dans l’Agora. Elle sera animée par Simon Tremblay-Pépin, chercheur à l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS). D’autres élèves se réuniront au Café Aquin, où un débat concernant les perspectives de lutte contre la hausse des frais de scolarité est prévu.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *