Non classéLes Citadins dans le top dix

Francis Page4 novembre 20102 min
Après avoir quitté le palmarès l’an dernier, la formation de soccer extérieur masculin des Citadins de l’UQAM a réussi à percer le prestigieux top dix de Sport interuniversitaire canadien (SIC). Dixième meilleure équipe au Canada et troisième au Québec à l’approche des séries de fin de saison, les Citadins espèrent continuer sur leur lancée.
Photo:Gracieuseté Centre sportif de l'UQAM
Des changements dans la préparation physique des joueurs ont réussi à améliorer les performances de l’équipe. «Cette année, nous avons opté pour une préparation pré-saison en Ontario contre des équipes de très haut calibre, afin de démontrer notre savoir-faire au reste du Canada quand vient le temps des votes pour le top dix», souligne Daniel Méthot, coordonnateur des sports d’excellence à l’UQAM. Le système de vote pour le palmarès canadien est effectué par quatre entraîneurs mandatés à travers le pays et un membre du bureau national du SIC, qui doivent choisir les dix meilleures équipes parmi celles ayant les meilleurs rendements dans chaque province.
La principale raison de l’apparition des Citadins dans le palmarès canadien est la victoire de 2-1 arrachée aux Rouge et or de l’Université Laval, le 15 octobre dernier. Les représentants de la Capitale nationale, alors premiers au Canada, étaient forts d’une fiche de sept victoires sans aucune défaite avant d’affronter les Citadins. La défaite contre l’UQAM a fait glisser l’équipe, jusqu’alors invincible, au troisième rang canadien. Le Rouge et or reste toutefois premier au Québec.
Daniel Méthot croit que le nouvel esprit d’équipe a fait toute la différence cette saison. «Cette évolution est en lien avec l’esprit de corps et de solidarité qui a été mis de l’avant par les entraîneurs, l’administration et les étudiants athlètes», croit-il. Pour le gardien de but de l’équipe, Alexandre Rouge, la formation masculine de cette année est beaucoup plus soudée que les années passées. «Avant, il y avait beaucoup de talent, mais il n’était jamais exploité à 100%. Cette année, le rapprochement des joueurs nous permet de tirer avantage des forces de chacun.»
Tirant de leur malchance un avantage, la perte du capitaine Jules Gueguen, due à une blessure à leur première partie, aura aussi permis aux membres de l’équipe de se rapprocher au fil de la saison. Chacun des joueurs a dû mettre l’épaule à la roue pour combler la perte du leader. Pour preuve, les Citadins affichent désormais un total de sept victoires, quatre défaites et une partie nulle pour la saison. «On est maintenant capable de battre tout le monde», s’exclame le gardien de but.
Alexandre Rouge est fier que son équipe ait percé ce top dix très en vue, mais ne sort pas tambours et trompettes pour souligner l’exploit. Être dans le palmarès ne suffit pas à l’athlète, ce qu’il souhaite c’est être les champions canadiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *