CulturePrésenter la ville comme solution

Avatar Lauren Saucier11 octobre 20194 min

Entre-deux, une architecture de la résonance, une exposition signée Ferrier Marchetti Studio (FMS), propose du 3 octobre au 10 novembre une réflexion autour des infrastructures urbaines sous l’angle du développement durable et de l’importance des sens dans la ville au Centre de design de l’UQAM .

En entrant dans la grande pièce aux murs blancs, une énorme structure de verre coloré, l’échantillon d’une façade de bâtiment public, accueille les gens dans la galerie. Elle annonce déjà l’intention de l’exposition ; rejoindre les sens tout en ayant une utilité pratique et durable comme cette structure qui, en plus d’être esthétique, produit de l’énergie en reflétant les rayons lumineux.

À travers cette exposition, l’agence FMS propose de jeter un oeil à sa production en présentant, entre autres, des maquettes de leurs plus récentes réalisations, des croquis et quelques vidéos de leur travail. Le tout permet également de comprendre le processus technique et créatif derrière chaque projet. Conçue par Pauline Marchetti, architecte et professeure à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs à Paris, avec la collaboration de Philippe Lupien, professeur à l’École de design de l’UQAM, Entre-deux marque la première nord-américaine pour la réputée firme d’architecture.

L’entre-deux et le développement durable

Au coeur du projet, la question du développement durable ne pouvait pas être mise de côté dans le travail de l’agence. Pour le professeur Philippe Lupien, environnement et architecture vont de pair. « Je crois que les architectes aujourd’hui qui n’ont pas compris ça, il n’y a plus rien à faire pour eux. Bien évidemment, Jacques et Pauline rendent compte de ça dans leur travail », mentionne-t-il. Il précise aussi que pour la communauté étudiante de l’École de design, la notion d’écologie n’est pas à travailler dans les cours puisqu’elle est toujours sous-entendue. 

Pauline Marchetti, co-commissaire d’Entre-deux, se plaît pour sa part à penser que la ville n’est pas le problème, mais qu’elle doit devenir la solution. « La ville, c’est le terrain de jeu des architectes d’aujourd’hui, explique-t-elle. Quand on parle d’écologie et de développement durable, leur travail est d’autant plus important. » 

En première partie de l’exposition, les créations de plusieurs étudiants et étudiantes qui ont participé en mai dernier à la semaine de design international de l’UQAM sont exposées devant la galerie. Elles ont d’ailleurs été réalisées lors d’un atelier avec Jacques Ferrier, lors de son passage à cet atelier il y a quelques mois. Le co-commissaire Philippe Lupien précise qu’il s’agit d’un événement d’ampleur qui connaît un succès tous les ans. 

C’est environ six ou sept invité(e)s du domaine de l’architecture et du design qui sont convié(e)s à participer à l’expérience où, pendant une semaine, des ateliers intensifs sont réalisés. « Nous choisissons ces personnes bien connues dans le milieu du design et nous les recevons durant toute la semaine. Les étudiants de première, deuxième et troisième année ainsi que les diplômés peuvent s’inscrire et vivre une expérience intense, mais enrichissante », explique M. Lupien. 

Innovation 

Au fond de la salle, c’est une collection de maquettes des projets de Ferrier Marchetti Studio qui occupe l’espace. Chacune d’entre elles présente une réalisation de Jacques Ferrier et Pauline Marchetti, conçue, comme l’explique la co-commissaire, avec la volonté de reconsidérer les infrastructures urbaines et l’architecture. 

La vidéo en réalité virtuelle réalisée par Pauline Marchetti et Mathieu Pradat permet à la personne qui porte le casque de se retrouver dans trois environnements urbains différents, soit au coeur des villes de New York, Marseille et Shanghai, en recréant l’ambiance et les sensations de ces trois métropoles.

Le vernissage d’Entre-deux lançait officiellement la saison 2019-2020 du Centre de design de l’UQAM dont l’horaire a été perturbé par la grève du Syndicat des employées et employés de l’UQAM. C’est une foule de professeurs et professeures, d’architectes et de membres de la communauté étudiante qui sont venu(e)s admirer le travail issu de l’École de design de l’UQAM ainsi que celui de la réputée firme Ferrier Marchetti Studio. L’exposition peut être visitée du mercredi au dimanche, entre 12h00 et 18h00.

photos: FÉLIX LEBEL MONTRÉAL CAMPUS

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *