CultureL’Esplanade du Parc olympique, un bon hôte pour les festivals ?

Olivier Faucher Olivier Faucher4 mars 20193 min
https://montrealcampus.ca/wp-content/uploads/2019/02/stade_metro-metro-1280x711.jpg

L’arrivée de nouveaux festivals de musique hip-hop et électronique sur l’Esplanade Financière Sun Life du Parc olympique de Montréal soulève des questionnements quant à la quiétude du voisinage.

Le promoteur et propriétaire du Beachclub Olivier Primeau sera le locataire de l’Esplanade pour cinq fins de semaine ce printemps. Le festival de musique hip-hop Metro metro ouvrira le bal les 18 et 19 mai prochains et sera suivi du festival de musique électronique Oasis, qui se produira les fins de semaine jusqu’au 16 juin.

« Ça m’étonne que la RIO [Régie des installations olympiques] ait accepté ça, souligne une résidente du quartier, Suzanne Deslauriers, dont la maison est adjacente à l’Esplanade. Jusqu’ici, les événements sur l’esplanade durant l’été étaient agréables et festifs, mais là on parle d’autre chose. »

À titre d’exemples, les programmations des étés 2017 et 2018 comportaient des événements comme la Virée classique de l’Orchestre symphonique de Montréal, l’événement de danse latine fiesta Olympica et un festival sportif.

« Ça nous dérange depuis qu’ils ont commencé à faire des concerts, donc ça va être comme d’habitude. On va lever le son de la télévision parce qu’on ne pourra même pas entendre ce qu’on regarde, déplore pour sa part Pierre Séguin, qui demeure face à l’Esplanade. On s’est déjà plaint à la RIO et ils n’ont rien fait. »

Aménagée au pied du Stade olympique, l’Esplanade, qui peut accueillir jusqu’à 35 000 personnes, se trouve à une cinquantaine de mètres du quartier résidentiel de Maisonneuve.

Pas de limite établie

« On est en mesure, des fois, d’aiguiller le son pour moins déranger les gens. On respecte également les heures de fermeture de la musique pour demeurer un bon citoyen », affirme le conseiller en relations publiques pour la RIO, Cedric Essiminy. Aucune limite de décibels n’a toutefois été établie dans la réglementation de la RIO.

La fermeture de la musique est prévue à 23 h lors du festival Métro métro et à 22 h pour Oasis.

« On est conscient qu’on est dans un quartier où il y a des résidents, mais les résidents sont aussi conscients qu’ils sont à côté d’un stade olympique où se tiennent des événements de petite, moyenne et grande envergures », avance Cedric Essiminy.

Rappelons que les résidents et les résidentes de Saint-Lambert ont été dérangé(e)s ces dernières années par le bruit de festivals au parc Jean-Drapeau, comme Osheaga et ÎleSoniq. Ces concerts sont du même type que ceux promis par Metro metro et Oasis.

Les villes de Montréal et de Saint-Lambert s’étaient entendues l’été dernier sur l’établissement d’un plafond sonore afin de limiter le dérangement des citoyens de Saint-Lambert.

« Nous n’étions pas au courant de la tenue du festival Metro Metro », indique la chargée de communication pour l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Maude Brasseur. Il est prévu que l’arrondissement rencontre la RIO afin de s’assurer que les mesures seront prises pour minimiser les impacts sur le voisinage. L’arrondissement est également en contact avec le SPVM [Service de police de la Ville de Montréal]»

Les résidents et les résidentes du quartier Maisonneuve n’ont pas été consulté(e)s dans le cadre de ces nouveaux festivals. « La RIO est libre d’établir la programmation des activités offertes sur l’Esplanade », informe toutefois Maude Brasseur.

La direction du Beachclub n’a pas fait suite aux demandes d’entrevue de Montréal Campus.

photo: JORDIFERRER WIKIMEDIA
infographie: MONTRÉAL CAMPUS

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *