À la uneUQAMLa boîte courriel de l’UQAM fait peau neuve

Laurent Lavoie Laurent Lavoie17 octobre 20173 min

À compter du 4 novembre, la boîte courriel de l’UQAM plongera dans une nouvelle ère, modernisant ses fonctions et rattrapant du même coup un léger retard sur les autres établissements du milieu de l’éducation.

L’UQAM offrira une toute nouvelle plateforme courriel à l’entièreté de la communauté uqamienne dès le 4 novembre. La version actuelle ne répondait plus aux besoins des étudiants. « Le projet, il est basé sur une chose: la désuétude du courrier étudiant. C’est ce qui a motivé le changement. Toute l’infrastructure est désuète », a déclaré le directeur du service d’exploitation informatique, Guillaume Riffard, en entrevue avec le Montréal Campus.

C’est Office 365 Éducation qui prendra d’assaut la plateforme de communication. Le Service des communications de l’UQAM a mentionné, dans un échange de courriels, que le serveur Office 365 offrira l’accès à Word, PowerPoint et OneNote. Ces logiciels pourront être sauvegardés sur ledit serveur, puisqu’un espace personnel de cinq téraoctets sera accessible. La boîte courriel sera 170 fois plus volumineuse, comportant quant à elle 50 gigaoctets.

Ces applications informatiques « permettent le travail collaboratif. C’est un énorme pas en avant sur les infrastructures qu’on proposait jusqu’à aujourd’hui », souligne M. Riffard.

Investir à l’uqamienne

Le faible coût de mise en oeuvre du projet a convaincu l’UQAM d’aller de l’avant pour renouveler la boîte courriel. « L’UQAM a sélectionné ce projet parce que les coûts d’hébergement sont à zéro dollar. Il y a quand même des coûts de transfert, tranche le directeur du service d’exploitation informatique. Le budget est d’environ 60 000$. Ce qui est très faible par rapport à l’envergure du projet. » L’UQAM a bénéficié d’une offre spéciale d’Office 365 pour l’hébergement réservée pour les établissements scolaires.

Au mois d’avril dernier, l’UQAM annonçait un rajeunissement de son système de télécommunications, au coût de 18,5M$. Le renouvellement de la boîte courriel fait partie de cette refonte des infrastructures informatiques. Ces investissements sont représentatifs du retard que l’établissement du Quartier latin doit combler par rapport aux autres établissements universitaires montréalais. « On est quand même parmi les derniers à ne pas avoir Office 365, déclare la vice-rectrice au système d’information, Magda Fusaro. Ce que ça posait comme problème également, c’est que comme les commissions scolaires et les cégeps ont déjà migré vers cette plateforme. Les étudiants qui arrivent à l’UQAM en sont étonnés. »

La contrainte financière est continuellement un défi lorsque vient le temps de construire un tel projet. « C’est vrai que les dernières années ont été difficiles […], témoigne M. Riffard. Ça demande beaucoup d’ingéniosité pour trouver des solutions compatibles avec nos budgets et qui répondent à la communauté… c’est ça l’UQAM. »

À l’écoute des étudiants

La mise en place d’Office 365 Éducation a nécessité un long processus de préparation, à commencer par une prise du pouls de la communauté uqamienne.

« On est manifestement désavantagé par rapport aux autres universités, affirme la vice-rectrice au système d’information, Magda Fusaro. C’est pour ça que dès que je suis arrivé en poste [à l’été 2016], on a mis un rush sur le projet. Pourquoi ? Parce que [les étudiants], vous vous plaignez de l’insuffisance de la boîte, de la petitesse de sa taille, de l’incapacité de stocker des documents. Il était primordial pour nous de trouver une solution ».

 

gif: MARTIN OUELLET MONTRÉAL CAMPUS

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *