À la uneCultureLes jeux sont faits !

Avatar Philippe Lemelin4 avril 20173 min

Bien malin sera celui qui pourra prédire l’issue de cette 21e édition des Francouvertes bourrée de talents, alors que s’est conclue, lundi soir, la ronde préliminaire du concours. Dave Chose, Fred Labrie et Renard Blanc ont été les derniers participants à tenter d’impressionner le jury de l’industrie ainsi que le public afin de se joindre au club sélect des neuf demi-finalistes. Renard Blanc a été le seul groupe à y parvenir, terminant la soirée en sixième place.

Antidote 10

Le flamboyant Mehdi Cayenne a été l’artiste invité en ouverture. Bon animateur de foule, l’énergique musicien a fait participer le public à chacune de ses chansons. Il a aussi offert une nouvelle pièce en l’honneur d’Andréanne Sasseville. C’est une belle sensibilité de l’artiste qui a composé la pièce spécialement pour ce moment, la présente édition des Francouvertes étant dédiée à la mémoire de l’animatrice.

Dave Chose

Visiblement encore estomaqué de faire partie du concours, Dave Chose était sans mots pour décrire sa joie d’être sur scène. Assez nerveux au départ, le jeune homme à la voix de baryton a tout de même livré son matériel de belle façon.

L’ambiance qu’il propose est somme toute assez sombre, mais aussi énergique, grâce aux guitares et à la basse saturées de distorsion. Avec ses variations d’intensité et ses textes légèrement dépressifs, la musique de Dave Chose évoque le grunge des belles années. Chaque chanson va dans une direction différente et le résultat est tout sauf redondant. Son groupe n’a toutefois pas pu accéder aux demi-finales.

Fred Labrie

Tous les amis et admirateurs de Fred Labrie semblaient réunis au Lion d’Or. Le guitariste et chanteur a été copieusement acclamé avant même de pincer une seule corde de son instrument. La prestation qu’a offerte son groupe est solide, bien exécutée, mais force est d’admettre que la proposition apporte peu d’innovation musicale.

Le folk québécois de Labrie rappelle immanquablement les groupes populaires du genre qui l’ont précédé, Les Cowboys fringants en tête de liste. Il gagnerait à expérimenter un peu plus afin de trouver sa propre voie.

Le jury a sans doute été moins enthousiaste que le public, puisqu’il ne s’est pas qualifié pour la ronde suivante.

Renard Blanc

Le tout dernier groupe du concours et non le moindre, Renard Blanc, a brillamment conclu la soirée avec une performance haute en couleurs et en décibels. Les influences diverses des musiciens fusionnent en un tout unique, qui comporte des éléments de rock psychédélique, de prog et de musique électronique.

Une bonne dose de réverbération dans les voix et des interventions au saxophone apportent un côté plus planant. C’est le genre de musique qui donne envie de se fermer les yeux et de se laisser emporter.

L’ambiance a été particulièrement festive sur l’avant-dernière pièce, Spasme, grâce au groove enflammé du bassiste Julien Beaulieu. La solide prestation a permis à Vincent Lepage et ses comparses de se hisser au sixième rang du palmarès.

Les neuf demi-finalistes vont revenir au Lion d’Or du 17 au 19 avril pour la deuxième ronde du concours. Les trois groupes les plus appréciés du jury et du public se produiront une dernière fois pour la grande finale du 8 mai au Club Soda.

Palmarès des demi-finalistes :

  1.   Vulvets
  2.   Lydia Képinski
  3.   Les Louanges
  4.   Valery Vaughn
  5.   Laurence-Anne
  6.   Renard Blanc
  7.   Van Carton
  8.   Shawn Jobin
  9. MCC

Photo: JEAN-FRANÇOIS LEBLANC

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *