À la uneCultureFrancouvertes 2017: Les artistes à surveiller

Avatar Maude Fraser Jodoin8 février 20175 min

Les Francouvertes ont dévoilé, le lundi 6 février, les 21 artistes sélectionnés pour la 21e édition du concours.  Le Montréal Campus a écouté le matériel des musiciens et formations en lice cette année et a préparé ses prédictions 2017.

Les incontournables

Lydia Képinski

Lydia Képinski, qui surfe actuellement sur une vague de popularité, affirme préparer sa « revanche » pour Les Francouvertes. « L’an passé, j’ai été refusée et je l’ai un peu pris personnel. Là, j’ai envie d’y retourner en mode regardez ce que je suis capable de faire, je vais tout ‘’péter’’ », plaisante-t-elle en entrevue avec le Montréal Campus.

Les refus essuyés l’année dernière l’ont poussée à vraiment travailler sur sa proposition. Ça semble lui rapporter parce que cette année, elle est partout. Elle a notamment fait une série de spectacles avec des noms bien connus comme Alex Nevky et Safia Nolin. « En fait, les concours se suivent tous pas mal, c’est comme si tout le monde se consulte. Tu sais, ils se “checkent” entre eux et si quelqu’un est en vogue, ils vont te prendre aussi. C’est le fun, c’est à mon avantage. »

Lydia Képinski jouera le 20 mars, lors de la 5e soirée de préliminaires.

Dave Chose

Dave Bilodeau semble également bien placé pour se rendre loin dans le concours avec son nouveau projet solo, Dave Chose. Le son est très différent d’Il faudrait faire la vaisselle, son autre formation musicale. Il  décrit Dave Chose comme du « folk grunge flyé ».

En pleine préparation d’un album enregistré au studio de Louis-Jean Cormier, Dave Bilodeau s’estime très flatté d’avoir été sélectionné. « C’est le seul concours auquel j’ai vraiment envie de participer », avoue-t-il. Il est assez optimiste quant à ses chances dans la compétition. « Si je ne pensais pas que je pouvais gagner, je ne le ferais pas. Peut-être… », avoue-t-il.

Dave Chose n’a pas encore rendu publiques ses chansons et il entend présenter du matériel « très exclusif » lors de la dernière soirée des préliminaires, le 3 avril. De cette façon, il souhaite donner un avant-goût des chansons qui se retrouveront certainement sur son album, qui paraîtra au cours de cette année. Il partagera la scène avec Renard blanc, un groupe de post rock psychédélique, lui aussi à surveiller.

Van Carton

Van Carton semble également être sur une voie prometteuse. Guillaume Monette, jadis auteur-compositeur de 3 gars su’l sofa, présente ici un projet plus electro alternatif très planant qu’il aime appeler du « dream queb ».

Pour lui, ce nouveau groupe est une façon de « recommencer du début, de réapprendre comment faire marcher un projet ». C’est pourquoi il est aussi heureux d’avoir été sélectionné, bien qu’il soit assez confiant de son potentiel. « Honnêtement, je savais que j’avais des bonnes chances d’être pris », dit-il. Son spectacle sera précédé d’une autre belle découverte, Vincent Roberge. Celui qui joue sous le nom de Les louanges présente un rock jazzé alternatif qui pourrait rappeler une sorte d’hybride entre Mon doux saigneur et Câltar-Bateau. À découvrir le 13 mars.

À surveiller

Parmi les participants qu’il faudra garder à l’oeil se trouve aussi Mélanie Venditti, connue pour avoir collaborée en tant qu’altiste avec notamment, Câltar-Bateau et Klo-Pelgag.

Shawn Jobin agira à titre de seul représentant de la scène hip-hop francophone émergente aux Francouvertes cette année. C’est un rappeur de l’Ouest canadien qui collabore avec Mario Lepage du groupe PONTEIX, qui s’était d’ailleurs retrouvé en demi-finales des Francouvertes en 2016.

Le 6 mars, la programmation promet une soirée qui brasse un peu plus avec les groupes Bermudes et Vulvets. Bermudes, qui a notamment joué au festival Coup de coeur francophone l’automne dernier, présenteront leur musique postpunk new-wave. Les Vulvets prendront aussi la scène d’assaut et les quatre filles de la formation présenteront leur rock « plotte-surf ».

Dans la programmation, se retrouvent aussi Antoine Lachance, Maxime Auguste, Projet coyote, Juste Robert, Kyra Shaughnessy, Joey Robin Haché, Ariane Vaillancourt, Laurence-Anne, Étienne Fletcher et Marie-Claudel Chénard, Fred Labrie et Valery Vaughn.

La première ronde des préliminaires se tiendra au Lion d’Or tous les lundis, du 20 février au 3 avril. Bien que certains groupes semblent s’engager dans la compétition avec beaucoup d’assurance, il ne faut pas oublier l’apport du vote du public, qui compte pour 50 % dans le concours.

Nouvelle animation

Déjà bien impliquée dans le milieu artistique, Mellissa Larivière, notamment directrice du festival Zone Homa, remplace Claude Grégoire à l’animation de la compétition, lui qui s’est époumoné à expliquer les règlements du concours ces 16 dernières années.

Lors du lancement de la programmation, la directrice des Francouvertes, Sylvie Courtemanche, a tenu à souligner le décès d’Andréanne Sasseville, ancienne animatrice à Sirius XM. Elle lui a d’ailleurs dédié cette 21e édition, qui s’est amorcée dans une ambiance conviviale avec une prestation d’une Famille Ouellette plus calme qu’à l’habitude, mais toujours aussi comique.

 

Photo: JEAN-FRANÇOIS LEBLANC

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

À lire aussi