À la uneCultureVieux format, nouveaux talents

Avatar Mathieu Aubry30 janvier 20174 min

C’est le mardi 31 janvier que Thierry Sirois, Samuel Gemme et Renard Cassé dévoileront le second volume de Qualité réduite, leur plus récente réalisation audiovisuelle, comprenant huit prestations musicales d’artistes émergents montréalais enregistrées sur un format VHS.

Le trio derrière Qualité réduite décrit leur initiative comme « la réponse analogique aux plateformes de diffusion musicale et de leur haute définition ». La deuxième édition mettra notamment de l’avant des prestations musicales, dites sessions live, des groupes We Are Wolves, Duchess Says et Corridor qui ont été préalablement enregistrées en octobre, au studio ReelRoad, géré par l’un des membres.

Pour Alexander Ortiz, chanteur du groupe We Are Wolves, c’est l’aspect esthétique de Qualité réduite qui l’a charmé. « Le côté psychédélique et primitif d’un visuel en format VHS convient avec le son de We Are Wolves et l’image saturée que l’on veut en spectacle »,  évoque-t-il tout en soulignant l’absence de modification du visuel en postproduction.

Les performances artistiques ont été filmées avec de vieilles caméras, à l’opposé du visuel léché de la haute définition. Qualité réduite vise à reproduire l’image imparfaite et expérimentale des vidéoclips des années 1980. « On a cherché à transposer le son lo-fi qu’utilisent les artistes lors de l’enregistrement de leur album », illustre Thierry Sirois en référence à cette méthode d’enregistrement qui cherche à reproduire un son « brut », « garage » et « imparfait ».

Il serait facile de dresser un parallèle entre le retour du vinyle et ce projet de performances sur VHS. Toutefois, le vinyle fait vibrer la corde nostalgique des mélomanes. Avec son projet Qualité réduite, le trio veut que les spectateurs se réapproprient le VHS, ce média à l’esthétique imparfaite. « Advienne que pourra, ça ne sera pas parfait », confirme Julian Perreault, guitariste au sein de la formation rock psychédélique Corridor.

Un beau cadeau

Les membres de Qualité réduite se font un devoir de faire la promotion des artistes de la scène montréalaise. « Les coûts d’enregistrement ont été défrayés par les organisateurs. Les artistes ne payent pas. Étant donné que nous ne sommes  généralement pas riches, c’est un beau cadeau qu’ils nous offrent », souligne Julian Perreault, satisfait.

Pour Thierry Sirois, qui s’occupe de l’aspect visuel de Qualité réduite, c’est principalement par passion que son équipe et lui produisent ces vidéos. « On ne veut pas faire d’argent avec ce projet-là, on en perd », révèle-t-il candidement.

Les artistes qui ont contribué au projet pourront d’ailleurs utiliser le vidéoclip pour promouvoir leurs prochains projets. Le quatuor Corridor a décidé d’enregistrer la pièce Coup d’épée, qui sera sur son nouvel album qui paraîtra au printemps.

Après l’évènement, Qualité réduite publiera sur YouTube les vidéos des artistes qui ont collaboré au projet.

Première édition

Comblé par la réception de la scène artistique émergente montréalaise lors de la première édition produite l’an dernier, le trio derrière Qualité réduite a décidé d’enregistrer une seconde session de performances.

« Les gens ont vraiment embarqué dans le concept. Beaucoup de bands nous ont approchés par la suite afin de participer à une éventuelle seconde édition », affirme Thierry Sirois, qui gère l’aspect vidéo au sein de Qualité réduite.

« Les gars de Qualité réduite nous ont contactés. On les connaît bien, ils ont booké notre premier spectacle si je me rappelle bien. Ce sont des amis, alors ce n’est pas un gamble de collaborer avec eux »,  affirme Julian Perreault.

Alexander Ortiz admet également que la bande de Qualité réduite a fait preuve de professionnalisme lors de l’enregistrement des performances. « Leur vision était claire et le studio bien organisé. Ils n’étaient pas trop intrusifs dans notre performance, pas de dérangement dans notre bulle », soutient-il.

Photo: COURTOISIE DE QUALITÉ RÉDUITE
Vidéo du groupe Paupière

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *