À la uneCultureLa vitrine musicale francophone a vingt ans : aperçu des Francouvertes 2016

Avatar Philippe Lemelin5 février 20163 min

Les Francouvertes s’apprêtent à souffler vingt bougies. Le concours mettant en vedette la relève musicale francophone dévoilera la programmation de sa vingtième édition le 8 février. Au total, ce sont 21 artistes qui défileront au Lion d’Or chaque lundi du 15 février au 28 mars, à raison de trois groupes par semaine.

Antidote 10

Cette année, Vincent Peake et Koriass agissent à titre de porte-paroles de l’événement. Ils animeront la soirée de dévoilement et feront partie du jury de sélection finale. «Le choix des gagnants est avant tout une question d’originalité, explique Vincent Peake. Les artistes doivent trouver leur propre épice pour se faire remarquer, c’est le critère numéro un. Et il faut que ça vienne du cœur. Montre-nous que tu as quelque chose à dire!», lance-t-il.

Bien qu’il n’ait jamais participé à ce concours avec l’un de ses groupes (Groovy Aardvark et GrimSkunk, notamment), Vincent Peake s’implique aux Francouvertes depuis de nombreuses années. «J’ai toujours aimé le fait que les participants reçoivent un feedback immédiat des juges et du public. Ça leur permet d’améliorer rapidement leurs points faibles, de peaufiner leur style», souligne-t-il. Il ajoute que le concours est également un point de rencontre pour les artistes qui apprennent à se connaître en coulisse en plus d’être une occasion idéale pour les compagnies de disques, constamment à la recherche de nouveaux talents.

Selon Sylvie Courtemanche, directrice des Francouvertes, cette édition anniversaire en sera une d’exception. «Bien que rien ne change au niveau du fonctionnement, il y a quelques ajouts, des tirages et des surprises», avance-t-elle, sans vouloir en révéler davantage. Un montage vidéo sera présenté au lancement et fera «un clin d’œil» aux éditions précédentes. La directrice, à la barre du concours depuis 2004, affirme avoir lancé l’invitation à tous les artistes ayant participé depuis 1995 à venir célébrer le vingtième anniversaire des Francouvertes le 8 février. Si l’appel est entendu, «ça fera une super photo de groupe que les artistes garderont longtemps dans leurs archives !», souhaite Sylvie Courtemanche.

Au total, ce sont 191 groupes et artistes francophones qui ont déposé leur candidature pour les Francouvertes 2016. À noter que des 21 participants sélectionnés, quatre proviennent de l’extérieur du Québec : deux sont originaires du Nouveau-Brunswick, un de l’Ontario et même un de la Saskatchewan. «Ça justifie encore plus l’aspect vitrine de notre concours, affirme Sylvie Courtemanche. C’est l’occasion pour eux de se faire découvrir [ici].»

Un outil, pas une nécessité

Les Francouvertes n’ont pas la prétention d’être incontournables pour la relève francophone. «Ce ne sont pas tous les artistes qui aiment les concours, mais c’est tout de même une vitrine qui a sa place et qui est en place pour aider [les artistes]», affirme Sylvie Courtemanche. La relève a effectivement plus d’une option pour rayonner à l’ère des nouvelles technologies. D’après Courtemanche, l’autopromotion par les réseaux sociaux est beaucoup plus facile que dans les années 1990 et les artistes peuvent lancer des démos de bonne qualité à faible coût. Vincent Peake croit que la situation est plus ou moins restée la même. «Il y a maintenant une infrastructure établie autour des artistes du Québec, des maisons de disques comme Bonsound, Indica, Dare to Care, qui aident la relève. Mais il y a tellement plus de bands, ce qui fait que le niveau de travail et de qualité entre en compte.»

Bien que six des 21 participants des Francouvertes 2016 aient déjà été annoncés, tel Guillaume Mansour Expérience et Vincent Appelby, les curieux et les mélomanes sont conviés à assister au dévoilement de la programmation le 8 février en formule 5 à 7 au Cabaret Lion d’Or, sur la rue Ontario.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *