À la uneCultureÊtre seul à deux

Avatar Camille Pednault-Parent22 janvier 20162 min

Je pars en voyage, j’apporte: un acteur, un musicien et ses instruments. C’est ainsi que se présente le spectacle Le Long voyage de Pierre-Guy B. mis en scène par Philippe Soldevila, mettant en vedette Christian Essiambre et Pierre-Guy Blanchard.

Antidote 10

Le Long voyage de Pierre-Guy B. est en soi une suite au spectacle Les Trois exils de Christian E. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le spectacle, Les Trois exils est un récit autobiographique sur la vie de Christian Essiambre le mettant seul en vedette. Il a écrit cette pièce à quatre mains avec Philippe Soldevila.

Le duo Soldevila et Essiambre frappe encore, mais cette fois incluant un troisième acolyte, Pierre-Guy Blanchard, pour l’écriture du spectacle également autobiographique. Blanchard apporte dans sa valise un vibraphone, des percussions, un clavier et des pédales de tous genres pour créer l’atmosphère musicale en direct sur scène en plus de prêter sa voix au personnage éponyme.

L’histoire de Pierre-Guy B. commence par un monologue de Christian E. où l’on retrouve l’esprit one-man show des Trois exils. Sa tirade est entrecoupée d’anecdotes nous dressant petit à petit le portrait du personnage qu’on appelle Pierre-Guy B. Ce dernier nous offre d’abord une présence subtile, récitant des passages rappelant de la poésie.

Pierre-Guy B. et Christian E. sont des amis d’enfance. Tous deux sont du Nouveau-Brunswick, l’un vient d’en haut de la montagne, l’autre d’en bas, près de la mer. Ils n’ont pas fréquenté la même institution scolaire, mais se sont plutôt rencontrés sur les patinoires de hockey et d’improvisation. Pierre-Guy B. est de retour d’un long voyage qui aura duré sept ans, où la musique et la solitude l’ont transporté d’un pays à l’autre. Christian E., lui, est sur le point de se marier. Plus le spectacle avance, plus le public comprendra que l’un n’est pas mieux foutu que l’autre.

La pièce est construite avec des fragments d’anecdotes et cette forme peut être difficile à saisir au départ. Pierre-Guy B. y incarne Pierre-Guy B., tandis que Christian E. y joue Christian E. et tous les autres; la mère, le grand-père, la copine, etc. Et il supporte avec brio ce casse-tête.

Partir en voyage avec Pierre-Guy B. c’est visiter sa propre solitude à travers la sienne. Il s’agit véritablement d’un spectacle de remise en question, pour les personnages et pour le public.

Le Long voyage de Pierre-Guy B. est à l’affiche au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui jusqu’au 6 février.

 

Photo : Nicolas Franck-Vachon

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *