À la uneSociétéLes Citadins au sommet

Avatar Noémie Laurendeau13 octobre 20155 min

Une identité propre à l’équipe de soccer masculine de l’UQAM s’est forgée dans les dernières années et se déploie en ce début de saison 2015, alors que les Citadins se retrouvent à la tête du classement canadien pour la première fois de leur histoire.

Antidote 10

Les Citadins dominent présentement le pointage universitaire québécois de la saison régulière avec une fiche de six victoires et un match nul.

«D’après les joueurs qui sont là depuis quatre ou cinq ans, avant il n’y avait pas forcément d’identité à l’équipe, de fond de jeu ni de style de jeu. C’est ce que les coaches et des anciens joueurs qui sont devenus coaches ont apporté», explique le joueur des Citadins Yannis Hammiche. En 2014, deux nouveaux entraîneurs adjoints ont été recrutés après avoir eux-mêmes été joueurs dans l’équipe universitaire.

«On a un style bien à nous de l’UQAM, qu’on représente au Québec et qu’on a représenté l’année dernière au championnat canadien, c’est vraiment un style qu’on ne retrouve pas forcément dans les autres universités, que ce soit McGill, UdeM ou Concordia», indique Yannis Hammiche. Selon l’assistant-entraîneur en poste depuis 2003, Athanasio Destounis, leur jeu se définit par «une plus grande créativité, par une volonté de jouer le ballon au sol et d’aller vers l’avant».

Un travail en amont a été amorcé il y a environ trois ans, aux dires de plusieurs joueurs de l’équipe. Ces ajustements ont permis l’an dernier aux Citadins de remporter le championnat provincial et de se rendre en demi-finale du championnat canadien. Pour expliquer l’ascension de l’équipe, Athanasio Destounis souligne l’arrivée du directeur du programme de sports d’excellence, Daniel Méthot, le développement des anciens joueurs et le recrutement chaque année de meilleurs athlètes.

«Dans l’équipe, on a vraiment bâti une famille et je pense que même les nouveaux sont tous bien adaptés et c’est vraiment ça à la base qui nous fait gagner», croit le défenseur central des Citadins Mathieu Yala. «On a une concurrence saine entre tout le monde. On a tous le même objectif, on travaille tous ensemble», renchérit le joueur Karim Ait Abdelmalek.

Les yeux rivés sur le championnat

Les brillantes performances actuelles de l’équipe ne mènent toutefois pas à un relâchement de la part de ses joueurs. «On est super contents, c’est sûr que le classement canadien est très important mais en même temps il est dû à des votes. La vraie saison se joue dans les séries», nuance l’assistant-entraîneur, Athanasio Destounis.

Le classement de Sport interuniversitaire canadien (SIC) s’effectue avec un comité d’experts et tient compte des matchs de pré-saison, des résultats des équipes ainsi que des votes d’entraîneurs de chaque province au pays. «Ils nous connaissent depuis l’an passé au championnat canadien, on commence à être vraiment reconnus avec notre style de jeu», poursuit l’assistant et responsable de la préparation physique.

Les joueurs sont fiers d’avoir amené l’UQAM pour la première fois depuis la création de l’équipe en 1990 au sommet du classement canadien mais ils demeurent concentrés afin de remporter le championnat. «On est confiants mais on sait qu’il faut travailler fort», rappelle Athanasio Destounis. «C’est tout un cheminement qui est en train de se préparer», confirme de son côté le joueur Mathieu Yala.

Le prochain match des Citadins se déroulera au Stade Saputo à Montréal le dimanche 18 octobre, à 13 heures, contre les Carabins de l’Université de Montréal.

Photo : Andrew Dobrowolskyj

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *