À la uneCultureNon classéWeekend pop en vue

Avatar Raphaël Côté21 septembre 20153 min

C’est le 16 septembre vers 17h, au coin de St-Urbain et Milton, que la 14e édition du Festival International de Musique de Pop Montréal a été officiellement lancée lors du Party d’Ouverture.. Le festival de musique n’est qu’une fraction de Pop Montréal, les Quartiers Pop, Art Pop, Pop Symposium et Puces pop s’y entremêlant les uns aux autres.

C’est Fanfaraï qui a donné le coup d’envoi du festival de musique vers 17h. Une foule d’environ 200 personnes s’est installée sur une pelouse d’au plus 15 mètres par 20 mètres. Fort d’une dizaine de musiciens, Fanfaraï a déployé ses influences du Maghreb et du monde latin. Au menu, saxophones, trompettes, trombone, percussions exotiques et chants arabes. Le public était attentif, du moins, ceux qui ne faisaient pas la file pour se prémunir de leur bière gratuite. Les organisateurs avaient tout prévu, du comptoir BBQ à la table d’informations en passant par les verres solides et réutilisables.

En parallèle, à l’intérieur du 3450 St-Urbain, Pop Montréal présentait à 18h un autre concert gratuit. Le groupe Foxtrott, un mélange instrumental, électronique et vocal, a offert une prestation dans une salle qui produisait un certain écho. Cela n’avait rien de choquant, car avant que la chanteuse n’en fasse mention, on aurait pu croire que c’était voulu. Foxtrott se démarque par sa batterie à moitié électronique et par la présence d’un cor français, une sonorité singulière hors de la scène classique.

Les concerts exposés

L’intérieur du 3450 recèle de petites salles et de petits événements. On y trouve deux bars, une boutique d’accessoires du festival ainsi que des installations vidéo et sculpturales. Dans les étages supérieurs, c’était soirée de vernissages liés à Art Pop. L’artiste Robb Jamieson exposait une vingtaine de toiles. La thématique était alors inconnue car l’installation n’était pas encore complète. L’équipe sur place a affirmé que ce sera ajusté aujourd’hui le 17 septembre.

Pour les férus d’histoire, ArcMtl (Archive Montréal) tient l’exposition Concerts montréalais de 1965 à 1975 : affiches, photos et documents éphémères. Cette exposition dévoile en images et en affiches l’ancien Montréal undergroud. C’est le fruit d’un travail de recherche de près d’un an. Selon les organisateurs, parmi les pièces les plus inédites se trouvent des photos de spectacles méconnues qui n’avaient jamais été développées. Un scanner spécial leur a permis de passer directement des négatifs à l’image numérique, sans bains argentiques. « ArcMtl aimerait répéter l’expérience pour exposer l’underground des années 1975-1985, par exemple » avoue une des responsables de l’exposition.

Les visiteurs, employés et bénévoles semblaient être pour la plupart de jeunes adultes, francophones et anglophones. Au final, des gens de tous âges et de tous horizons peuplaient les lieux. Chose certaine, Pop Montréal est un rendez-vous pour la diversité.

L’évènement haut en couleurs se tient du 16 au 20 septembre.

Crédit photo : Pop Montréal

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *