À la uneUQAML’industrie de la mode guide la relève étudiante

Avatar Melissa DesGroseilliers29 novembre 20122 min

Le dernier midi-conférence du magazine Elle Québec, en collaboration avec l’École supérieure de mode de l’UQAM (ESM), aura lieu ce jeudi. La présidente et fondatrice de Viviane Roy Communication, Viviane Roy, ainsi que la directrice des relations publiques de Chanel Canada, Virginie Vincens échangeront alors avec les étudiants.

L’agent de stage de l’ESM, Stéphane Jean, parle d’une association naturelle avec le magazine Elle Québec pour la première édition de cette série de conférences qui avait donné son coup d’envoi lundi. Pendant la semaine, des grands noms de l’industrie de la mode et du marketing ont discuté commerce électronique, mise en marché de la mode, médias sociaux et relations de presse.

«Le but était d’avoir des conférences d’envergure internationale à Montréal, confie l’agent de stage. Habituellement ce genre de conférence est très cher. Avoir les mêmes conférenciers que les grandes industries, mais gratuitement, c’était inespéré», ajoute-t-il comblé d’avoir pu accrocher Chanel Canada. D’ailleurs, en raison du succès de l’évènement, l’ESM a décidé de rendre les conférences, initialement réservés aux étudiants de l’École, accessibles au grand public.

Jusqu’à maintenant, outre des étudiants de l’ESM, des intéressés du Collège LaSalle, de l’UQAM et de Concordia ont assisté aux conférences. «Je pense que les conférences répondent à une certaine demande du milieu, explique Stéphane Jean, les demandes pour les programmes de mode sont en hausse. Nous avons même un MBA en mode depuis deux ans.»

Le but des conférences était de donner une alternative aux cours traditionnels, pas toujours adaptés aux réalités du marché. Le phénomène des médias sociaux, par exemple, s’est imposé naturellement comme sujet à l’ordre des conférences.

Parmi les conférenciers, l’ESM accueille la directrice marketing du groupe ALDO, Vyara Ndejuru. «Ça me fait vraiment plaisir de partager la connaissance que j’ai avec la relève», admet-elle d’un ton chaleureux.

Pour elle, il est important d’établir un contact avec les étudiants. «Les consommateurs et les étudiants qu’on embauche sont souvent les mêmes. Cela n’assure pas seulement une pérennité, mais permet aussi d’aller chercher une perspective propre à une autre génération», explique la directrice marketing du groupe qui fête cette année son quarantième anniversaire.

Vyara Ndejuru et Stéphane Jean prédisent à l’industrie de la mode un avenir florissant. «Le système a énormément changé. Il y a de nouveaux défis qui sont extrêmement intéressants et complexes. L’industrie de la mode offre énormément de possibilités pour une relève qui serait avide de défis», croit la directrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *