À la uneUQAMQuand design rime avec simplicité

Avatar Olivier Denommee14 octobre 20122 min

C’est dans une optique de dépouillement que Frédéric Metz a écrit son livre Design?, qu’il considère plutôt comme un essai sur son cheminement personnel et son expérience dans le monde du design.

Antidote 10

«Un bon design transcende les modes qui sont généralement éphémères. Dans la réalité, on a besoin de quelque chose de pratique avant tout; l’esthétique vient après. Trop de choses sont encore mal conçues de nos jours.» Les exemples abondent dans les pages de Design?, où plus de 800 images viennent appuyer les explications de l’ancien professeur.

Rédigé dans une optique grand public, l’héritage du designer graphique s’adresse à tout le monde. «En écrivant Design?, je voulais tout d’abord me faire comprendre par le commun des mortels, faire découvrir à la population en général l’univers du design qui nous entoure bien malgré nous. Les initiés qui liront mon livre pourront aussi apprendre quelque chose et approfondir leur réflexion.»

Membre fondateur du Centre de design de l’UQAM et de l’École de mode, Frédéric Metz s’est rapidement fait une place dans son domaine. Le chargé de projet d’expositions du Centre de design, Georges Labrecque, a connu l’artiste lorsque ce dernier a pris la direction du Centre en 1977. «C’est un véritable aimant à personnes, il a le don de convaincre de ses idées, raconte-t-il. Il a toujours eu horreur de l’ennui et donc il avait souvent un nouveau projet ambitieux à proposer.» Il ajoute que son ancien collègue appose encore sa marque à l’École de design et au Centre, vingt ans après qu’il ait été directeur.

Haut en couleurs mais modeste, le créateur de nombreux logos, dont l’ajout de l’accent grave sur le «A» de UQAM, Frédéric Metz savoure son bonheur simplement, à l’image de sa philosophie artistique. «Être heureux, c’est ça ma plus grande réalisation. Créer un beau logo, c’est bien, même atteindre le bonheur dans sa vie, c’est le plus grand accomplissement qu’on peut avoir.»

Crédit photo: Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *