À la uneUQAMPerturbation tranquille

Louis-Philippe Bourdeau29 septembre 20112 min

Environ 40 étudiants se sont étendus et immobilisés en plein milieu du carré Berri, ce midi, dans le métro de Montréal. Cette mobilisation éclaire (flash mob) a été organisée par l’Association facultaire étudiante de science politique et droit (AFESPED) de l’UQAM afin de dénoncer la hausse des frais de scolarité.

À la suite d’un signal sonore, les participants se sont écrasés au sol, simulant la mort et déclenchant un «die-in» de 15 minutes. Plusieurs passants se sont arrêtés surpris par le geste des étudiants. «C’était une mobilisation symbolique. On voulait présenter l’image des étudiants qui ne peuvent plus bouger, se sentant écrasés et pris au piège par les frais de scolarité», explique la coordonnatrice des affaires externes de l’AFESPED et responsable du comité de mobilisation de l’association, Sonia Palato. Plusieurs usagers du métro en ont profité pour prendre des photos et des vidéos, comme le souhaitait l’organisatrice de l’évènement: «On vise ici une perturbation tranquille, on veut bousculer le quotidien des gens, se faire voir par la population, faire parler et du même coup mettre une pression directe sur le gouvernement». Des pamphlets ont été distribués aux passants pour les conscientiser à l’importance d’une éducation accessible pour tous. La dizaine de gardiens de sécurité présents sur les lieux ne sont pas intervenus, qualifiant la mobilisation de pacifique.

Lors du dernier budget Bachand, une hausse de 1 625$ des frais de scolarité sur cinq ans a été annoncée créant une vague de contestation partout au Québec. Le flash-mob d’aujourd’hui fait d’ailleurs partie d’une longue série de gestes prévue par l’AFESPED au cours de l’année pour dénoncer cette hausse. «Avec cette première action, ça nous permet de savoir d’où l’on part et de planifier nos prochaines mobilisations. Ça nous permet aussi de voir la motivation des gens envers la cause», affirme Sonia Palato.

Une mobilisation semblable avait été organisée au même endroit en 2009 par des étudiants de l’UQAM. L’action visait à l’époque à soutenir les professeurs et à revendiquer un réinvestissement massif en éducation. Une manifestation pour le droit à l’éducation est aussi planifiée par le Conseil régional de l’ASSE à Montréal le 4 octobre prochain au Carré St-Louis à 12h30.

Crédit photo: Louis-Philippe Bourdeau

Une vidéo de l’évènement a été mise en ligne vendredi dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *