Non classéS’illuminer d’étoiles et de boules de cristal

Guillaume Jacob29 janvier 20112 min
Mardi après-midi, au Tim Horton. Deux bonnes femmes discutent devant un café.
– «Comme ça, elle l’a quitté?»
– «Ben oui, ils s’entendaient pas; des personnalités trop différentes… J’le savais depuis le début. Elle est Poisson, lui est Taureau.»
– «Ah ben c’est évident. À quoi ils ont pensé? Un signe d’eau avec un signe de terre, ça fait de la bouette!» 
  
***
 
Trois millénaires que les humains regardent vers le ciel pour décoder les mystères de leur existence. Ils ont reliés les étoiles, créé les signes du Zodiaque. Encore aujourd’hui, plusieurs grands quotidiens et magazines présentent l’horoscope en leurs pages. Qui peut prétendre n’y avoir même jamais jeté un œil curieux? 
 
Balivernes! Et on tourne la page. N’empêche, on est peut-être moins indifférent qu’on le laisse croire à ces lunes en Verseau qui vous promettent l’amour, à ces ascendants Mercure qui vous promettent la richesse. 
 
Astrologie, alchimie, chiromancie, ovniologie… Tous ces mots à l’orthographe savante témoignent de pratiques et de croyances aux grandes ambitions: celles de joindre les rangs de la Science. Pourtant, elles témoignent davantage de la nature humaine, des tourments de l’existence, que de la raison. Certains regardent les étoiles pour y déchiffrer leur avenir, d’autres les scrutent dans l’espoir de voir apparaître de lointains voisins. Grand bien leur en fasse. Après tout, il est bien inoffensif de regarder les étoiles, non? 
 
Le hic, c’est qu’il s’en trouve pour remplir leurs poches de ces croyances occultes. La crédulité est une ressource inépuisable (renouvelable, serions-nous tentés de dire…). De tout temps, les charlatans ont sillonné les routes de campagne pour vendre des miracles en bouteilles, des sortilèges sur commande, des remèdes à toutes épreuves. Aujourd’hui, les charlatans ont envahi les allées des supermarchés : des régimes minceurs pour taille de guêpe, des lotions antirides comme fontaine de jouvence, des machins de mise en forme pour corps de dieu grec. Encore ici, rien de mal à dépenser de gros sous pour répondre aux canons de beauté contemporains, non?
 
Le hic, c’est que parfois, l’imposture ne pardonne pas. 
 
La biologie totale, ça vous dit quelque chose? Cette approche soutient que les maladies sont issues de conflits psychologiques traumatisants. Leurs seuls remèdes seraient donc  de régler d’abord ces conflits psychologiques. Un cancer du foie? Mais c’est parce que vous vous faites trop de bile à propos du remboursement de votre hypothèque! Oubliez la chimiothérapie et allez me liquider ce bungalow. 
 
Aussi saugrenue cette approche puisse-t-elle paraître, elle a déjà fait quelques victimes. Aux conseils de gourou de cette doctrine, des cancéreux en détresse ont arrêté les traitements traditionnels.
 
Le hic, c’est que dans la grande noirceur de l’inconnu, des questions existentielles, de l’absence de réponses définitives, la lumière des étoiles et des boules de cristal trop souvent éblouit la raison.à
 
Guillaume Jacob
societe.campus@uqam.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *